AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: La vie au Camp   Jeu 17 Avr - 20:54



L'histoire du Camp D57


Le camp D57 a été mis en place par les autorités de la sécurité civile à la mi-décembre 2013, autour d'une station essence abandonnée. Il fut bien vite encadré par des soldats du 2ème Régiment de Dragons, une unité de réserve venue renforcer les défenses de la Normandie. Les Dragons n'avaient que peu le loisir de laisser des troupes maintenir la sécurité des réfugiés du camp, aussi laissèrent ils derrière eux quelques uns de leurs blessés légers et quelques soldats pour faire des rondes et gérer les approvisionnements.

Au départ, il y avait seulement quelques dizaines de personnes mais bientôt des centaines de réfugiés prirent place et les limites du camp durent être étendues. La place posait problème avec la neige qui tombait toujours plus ; des équipes furent envoyées dans les environs pour trouver tentes et matériaux préfabriqués, mobilhomes et autres infrastructures provisoires pour renforcer la capacité du camp. Au début, la nourriture ne posait pas de problème avec la réquisition des stocks des industries agro-alimentaires des environs. Mais cet espace de gagné sur les alentours de la station service et ses limites précaires ne firent que provoquer l'inévitable. De pauvres hères désespérés, des pillards, s'en prirent aux réfugiés et en tuèrent quelques uns avant d'être repoussés. Le froid de plus en plus terrible et le manque à venir de ressources, sans compter les lacunes sécuritaires du camp, provoquèrent un exode massif de sa population. Pendant quinze jours, les Dragons et les volontaires civils restants ont élaboré de meilleurs défenses à l'aide de bric et de broc et ont augmenté à force de travail la capacité d'accueil du camp de réfugiés. Juste à temps pour l'arrivée massive de survivants de Louisville...

Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: La vie au Camp   Jeu 17 Avr - 20:55



La direction du Camp


Le Camp a un comité décisionnaire et réunit des personnalités civiles et militaires pour son fonctionnement. De fait, lorsque les Louisvillois sont arrivés et se sont assurés une bonne place à sa tête, l'organisation a été établie en quatre groupes comme suit :
  1. Un groupe, les Baroudeurs, chargé de partir en expéditions chaque jour au dehors, parfois pour des périples de plusieurs jours. En général, ce sont des personnes très débrouillardes, qui ont l'oeil pour récupérer des choses, éviter les ennuis... Ou alors y faire face de la plus brutale des manières. Le Responsable du groupe est le parachutiste spécialiste de la reconnaissance, le sergent-chef Erwan Comet, secondé par Marielle Beaumarchais, lieutenant. C'est Comet qui dirige car c'est lui le plus expérimenté, Beaumarchais étant pilote de chasse à l'origine, ce qui ne l'empêche pas d'être efficace et de commander une équipe.
  2. Un groupe, les Défenseurs, est chargé en permanence de la défense du camp. Il s'agit aussi bien de protéger les réfugiés des dangers de l'extérieur que de l'intérieur. Ici, certains militaires sont chargés de cette tâche qui est pourtant largement ouverte aux volontaires civils. La tâche est vitale et demande aussi bien des compétences en matière d'armes que de protection des gens. Le responsable de la défense du camp est le Lieutenant Philippe Raulne, secondé par Natalya Vareshkova.
  3. Un groupe des plus essentiels est constitué des travailleurs, la Main d'oeuvre, tous ces civils qui mettent la main à la pâte. Couper du bois, cuisiner, faire bouillir de l'eau, laver le linge dans le ruisseau, soigner les blessés, construire les défenses, leurs tâches sont multiples. Sans eux, pas de camp... Ce groupe est dirigé par Mathilda Fontaine, secondée par Alban Lorino.
  4. Le dernier groupe, les Nouveaux voisins, est un peu une catégorie à part car elle est constituée de la masse des civils qui ne peuvent ou ne veulent avoir de responsabilités. Certains sont blessés, d'autres ont une famille à charge, les raisons sont multiples. Il n'y a personne véritablement pour les encadrer, sinon le Maire Martin Huygues qui s'est fait leur porte parole.


Le comité décisionnaire réunit les chefs et les adjoints de chaque groupe, qui prennent les décisions générales pour la vie du camp, que ce soit au niveau logistique, sécuritaire ou judiciaire.

Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: La vie au Camp   Jeu 17 Avr - 20:55



La vie au sein du Camp


Vivre dans un camp de réfugié au plus fort d'un hiver éprouvant est une expérience douloureuse, sinon bouleversante. La promiscuité est incroyable. Le froid permet d'éviter les mauvaises odeurs, mais il n'y a ni égouts ni eau courante.

Le camp est organisé autour d'une station service, sise entre la départementale D57 qui a donné son nom au camp et un petit ruisseau derrière un bois. La station service est le QG du camp, son centre administratif. Les décisions y sont prises, les membres des différents groupes viennent y prendre leurs ordres. Les repas collectifs et publics, issus des réserves, sont distribués au niveau des pompes à essence. Celles ci ne sont pas à sec, mais cadenassées et la clé est détenue par le chef de la défense du camp. Le centre médical a été improvisé dans le bâtiment en dur, avec du matériel d'infirmerie récupéré dans les environs. L'ensemble est sommaire, mais fonctionnel. De plus, c'est dans ces locaux que l'on tient registre des réserves du camp, de ce qu'il manque. Plus important, on y tient un livre à jour avec le nom, la date de naissance et ce que l'on sait de chaque survivant du camp ou qui est passé par celui ci, pour faciliter les retrouvailles familiales et avoir une idée de qui entre et qui sort.

Les tentes de l'armée, sur l'ouest du camp, sont de vastes ensembles, le plus souvent avec des tentes pour une demie douzaine de personnes mais aussi quelques plus petites. L'armée, même si elle se fond dans la masse des réfugiés, maintient ainsi une distance avec eux et une cohésion interne plus forte. En sus, elle est idéalement placée pour faire rapidement face à une attaque par surprise sur la route.

Quelques tentes individuelles et relativement spacieuses, souvent avec un bureau, sont réservées au commandement à proximité de la station service, juste à côté du ravitaillement qui est par ailleurs surveillé nuit et jour par des gardes armés. Tout le reste du camp est découpé en zones avec des tentes ou des taudis de bric et de broc de quelques places. Les familles sont prioritaires pour les plus grandes, et on évite pour des raisons de sécurité que trop de femmes seules se retrouvent dans des tentes solitaires. Pour les protéger de démons masculins...

Plusieurs postes de garde préservent le périmètre, et sont constamment surveillés. Un chemin à l'est mène au ruisseau qui permet d'approvisionner le camp en eau fraîche tous les jours, même si elle est bouillie avant d'être utilisée par sécurité.


Passe ta souris sur l'image pour l'agrandir



Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La vie au Camp   Aujourd'hui à 15:35



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum