AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 18 Mar - 20:21

Jour de distribution des rations, personne ne louperait ce jour là, personne. Encore un jour dans le froid. Je regardais mon reflet dans le miroir, le bleu sur ma paupière avait quasiment disparu. Une bonne chose. Je soupirais, n grand coup, et commençait à m’habiller pour sortir. Je n’aime pas spécialement les jours de distribution, Etienne s’en chargerait, ou du moins je l’accompagnais. Mais il était occupé à la clinique, le froid entraînait pas mal de maladie il semblait. J’espère simplement qu’il ne tombera pas malade. J’avais pou une fois, passer une nuit de pur repos. Agréable, non ? J’enfilais une première couche de vêtement, ne me demandant pas si j’allais avoir froid ou non. J’allais avoir froid, point. Qu’est ce que je ne ferais pour avoir un peu plus de chaleur. C’était assez terrible, je me demandais si seulement nous allions connaître l’été un jour. Je haussais les épaules, je n’arrivais pas vraiment à me projeter à plus d’un moins, le futur n’a jamais aussi inconnu. Mais passons outre les pensées négatives, autour nouvelles rations, et une nouvelle fois il allait falloir jouer un peu des coudes, ce à quoi je n’étais pas très douée, mais je m’améliorais. Etienne était déjà partit depuis une ou deux heures pour la clinique, je fermais la porte de la maison, glissant les clefs dans ma poche.

En arrivant, je me rendais compte que c’était pas les militaires qui s’occupaient de la distribution. Je ne reconnaissais aucun visage, que des inconnus. Je soupirais, de toute façon, il était difficile de faire copain, copain avec ceux qui distribuait les rations, avec les gens qui attendaient après vous. Je glissais mes mains dans mes poches et m’approchait de la file pour attendre, regardant un peu autour de moi pour faire passer le temps. A peine avais-je eu le temps de perdre mon temps, que j’entendais et des coups de feux. Quoi ? Encore ? Je me retournais, regardant ce qu’il se passait derrière quand toute la foule fit un mouvement vers l’avant, pour récupérer quelque chose avant de fuir. Je n’eu que beaucoup de mal à ne pas tomber dans la seconde. J’essayais d’éviter le plus de contact possible, mais je suppose qu’il était plus important de prendre les quelques rations sur la table. La panique, et je me retrouvais déjà au milieu. Autant dire que niveau chance, c’était zéro. Ca poussait dans tous les sens, je ne savais pas si je devais à mon tour essayer d’aller récupérer quelque chose ou aller à contre sens pour fuir le plus loin possible. J’essayais, mais la tentative fut vaine. Je regarde autour de moi, cherchant à attraper quelque chose, mais attraper quoi ? J’entendais, des coups des coups de feux, encore, comme sur la plage. Non, non, ne panique pas, la panique te paralyse, alors reprend toi, et sors toi de là, défend toi.

Action ♣ Je cherche, les alentours à la recherche de quelque pour me sortir de là.

Ce que je trouvais je l’engouffrais dans le sac que j’avais apporter pour la distribution. J’entendais des hurlements, il fallait s’éloigner, mais s’éloigner de quoi ? On m’attrapa alors par la manche. Visage dur et froid, il ne veut pas vraiment m’aider. Je tente de tirer ma manche, pour qu’il lâche prise, il fallait que je continue d’avancer, sortir de là à tout prix. La panique non, mais la peur me tiraillait les entrailles.

Action ♣ J’essaye d’échapper à l’écorcheur.

Spoiler:
 
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 18 Mar - 20:21

Le membre 'Valentine L. Beaufort' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se déplacer' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 19 Mar - 15:13

Tout allait vite ou peut-être pas assez. Je ne savais plus trop et je ne cherchais pas à savoir. J’avais la responsabilité de Lyra et je tentais tant bien que mal de récupérer les enfants d’Isabella qui n’étaient pas très loin mais pas assez près à mon goût. Bordel... j’aurais vraiment préféré qu’ils ne soient pas là mais en même temps, s’ils avaient été ailleurs, ça n’aurait pas été réellement mieux. Au moins, nous les avions dans notre champ de vision.

Mon arme enrayée me serait désormais inutile, du moins, tant que je n’aurais pas le temps d’y jeter un œil. Je la gardais malgré tout, au cas où. Je n’eus pas le temps de réfléchir que déjà l’écorcheur que j’avais blessé à l’aide de la chaise m’attaquait avec un couteau m’empêchant de répondre à Isabella ou encore de m’enquérir de Lyra.
Juste à temps, j’évitais sa lame sans parvenir pour autant à l’attaquer vraiment et donc à le blesser. Je ne parvenais pas à voir correctement et frapper aussi, je tentais de le repousser.

Action ♣ Je tente de repousser l’écorcheur.

Malheureusement, il s’accrochait un peu trop bien à moi et je ne parvins pas à l’éloigner. Aussi, je décidais de changer de technique et le frappais allègrement dans le ventre. Il ne fallait pas sous-estimé les bagarres de cours de récréation même si je n’étais pas coutumier du fait. Celles dans les bars en revanche... Il y en avait eu quelques unes.

Action ♣ Je tente de blesser l’écorcheur avec la crosse de mon flingue enrayé.

Je parvins à me saisir de mon arme et frappais plus fort sur son côté. Je ne pouvais pas le savoir mais je venais de lui fêler une côte. Ce que je savais en revanche c’est qu’il avait eu mal, j’en profitais pour tenter de lui piquer son couteau.

Action ♣ Je tente de lui piquer son couteau.

Manque de bol, il me vit arriver gros comme une maison et s’y accrocha comme un désespéré ce qui me laissa un peu de temps pour respirer et regarder un peu alentour. Je trouvais encore le moyen de m’inquiéter pour Mathie que j’avais peine à trouver du regard. Je ne pouvais qu’espérer qu’elle aille bien.


HRP:
 
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 19 Mar - 15:13

Le membre 'Mickaël Blanchet' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Se battre S.A. (CVL)' :


--------------------------------

#3 'Autre' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 2
Richesses: 48
Messages : 1940
Membre du mois : 32
Célébrité : Odette Yustman
Localisation : Fidèle au poste qui n'est autre que Louisville
Age : 28
Crédit : (c)Kanala pour l'avatar (c) Nanami pour le gif dans mon profil
Emploi : Je suis hotesse de caisse dans un supermarché. Je suis aussi conseillère municipale de la mairie de Louisville, et "parent" d'élèves au Lycée de Lyra
Caractère : Calme - Patiente - Taciturne - Cynique - Meneuse - Rancunière




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 9:28



On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid


Concentrée sur Lyra, je ne l’avais pas vu arriver sur mon côté. Je luttais pour approcher ma petite sœur et l’aidais lorsqu’une violente douleur se fit ressentir dans mon bras gauche. Je gardais en main difficilement mon arme, alors que du sang commençait à couler le long de mes vêtements. Heureusement que j’étais bien couvert sinon il aurait fait plus de dégât que cela. Le coup porté avec son arme blanche me faisait un mal de fou. Il avait tapé comme un bourrin. Mais au final, je n’avais qu’une plaie superficielle qui finirait par se soigner. Je le bousculais d’un coup d’épaule pour le faire tomber à la renverse.
Action ♣ Je bouscule l’écorcheur pour lui faire perdre son arme

Et sans attendre plus de temps, je reprenais mon arme en main et lui tirais dessus. Au pire, si je ne le touchais pas, je le ferais au moins fuir et comprendre que je ne comptais pas me laisser tuer aussi facilement. Je n’ajustais pas vraiment mon tir, me précipitant surtout pour lui faire peur. Il fallait vraiment que je me débarrasse de lui, il le fallait. Je ne pouvais pas me permettre de reprendre des coups. Je ne pouvais pas mourir ici, je n’en avais pas le droit. Je devais me battre pour Lyra, pour Mickael également. Je ne les laisserais pas tomber, pas tout de suite en tout cas, pas temps que nous n’étions pas sortie de ce merdier. Au loin, je voyais d’ailleurs qu’ils étaient ensembles, aux côtés d’Isabella et de la militaire.

Action ♣ Je tire sur l’écorcheur

Je ne pouvais pas les rejoindre, trop d’ennemis. Plus tard. Ils savaient ce qu’ils devaient faire et je faisais confiance aux renégats pour sortir de là ma petite sœur. Il me fallait contourner le lieu et les rejoindre plus tard. Heureusement, je connaissais l’établissement pour y être souvent allé. L’avantage d’être représentant légal siégeant aux différents conseils. J’avançais et tombais sur une réfugiée (Valentine) aux prises avec un écorcheur. J’hésitais un instant quant à savoir quoi faire. Je me faufilais sur le côté, et sans l’aider, je fouillais un peu pour voir s’il y avait quelque chose à trouver.

Action ♣ Je fouille. Parce que bon, j’ai toujours rien trouvé et je suis pauuuuuuvre !

Puis, je finis par me retourner de nouveau vers la jeune femme toujours aux prises avec un ennemi. Je me mordais la lèvre inférieure avant de me décider de lui filer un coup de main. Je ne devais pas, je devais retrouver ma sœur. Mais je ne pouvais pas la laisser derrière moi, même si elle était un excellent moyen de ralentir ceux qui en avaient après nous.

Action ♣ J’attaque l’écorcheur qui se trouve aux prises avec Valentine








Si simple et si sérieuse, si belle et si rêveuse, quand je l'embrasse et l'écoute. Je te rejoins sur la route. Si grande et si fragile la force mais pas tranquille. L'orage est passé les gouttes coulent le long de ma route. Du haut de là haut de l'au-delà. Si courte et si sensible la loi la plus terrible. Et si quelques fois je doute je te regarde sur la route
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 9:28

Le membre 'Mathilda Solveig Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Tirer (CIVIL)' :


--------------------------------

#3 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#4 'Se battre S.A. (CVL)' :


Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 9:56

Si dans le chaos, la première balle m’avait prise par surprise, quoi que très mal visée et atteignant un des ‘camarades’ de nos assaillants – ce qui était pour le mieux -, je ne quittais pas l’enflure qui m’avait visée et me concentrais au maximum pour le mettre à terre à mon tour. Relâcher mon attention pour chercher une arme moins dangereuse pour les civils à proximité fut une erreur, qui lui permit toutefois de me viser à nouveau – mais la chance était de mon côté, et relever la tête à ce moment là me donna la chance de reculer d’un bond et de laisser la balle se perdre sur un mur. Je bousculais au passage un civil – peu importait, il n’avait qu’à sortir par la fenêtre brisée, ce que je lui criais de manière un peu bourrue, en l’ignorant tout aussi promptement que je l’avais heurté, tentant de partir d’un pas rapide vers mon ennemi.

Action ♣ Je me dirige vers l’écorcheur qui me cible.

Limiter les potentiels dégâts en attaquant avec le pied de biche que j’ai trouvé, et non mon flingue, ne serait pas de trop. La stupidité de l’écorcheur à tirer à tort et à travers ne me met pas à l’abri de toucher quelqu’un que je ne voudrais pas atteindre même en ciblant, pour une quelconque raison : bousculade, distraction du fait d’un bruit inattendu – quoi que j’espère être mieux formée que ça -, ou je ne sais quel autre désagrément auquel je ne pense pas.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur avec mon pied de biche si le déplacement fonctionne/lui tire dessus si le déplacement ne fonctionne pas.
Action ♣ Je rattaque l’écorcheur s’il n’est pas achevé du premier coup.
Action ♣ Je rattaque une troisième fois l’écorcheur s’il n’est pas achevé au premier ou au deuxième coup.
Une chance pour moi, je parviens à le rejoindre, et peut donc attaquer avec mon arme sans risquer de causer des blessures aussi inutiles que dérangeantes et dangereuses pour la survie et le contrôle du chaos – si un civil me voyait atteindre un autre civil, il protesterait sans nul doute, et me sortir indemne de ce cauchemar serait très compromis, de même que leur survie. Mais je ne peux m’attarder là-dessus, et frapper à trois reprises mon assaillant – il est coriace, mais il finit par succomber à mes coups répétitifs. Je m'octroyais un moment pour regarder la situation, et établir mon prochain mouvement, cherchant à définir le plus pressant pour intervenir.

Actions non effectuées :
 


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 9:56

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Se déplacer' :


--------------------------------

#2 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#3 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#4 'Se battre A.A. (MLT)' :

Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 17:47

Si mon but était de rejoindre la sortie, pour le moment c'était un peu trop compliqué, autant j'avais assigné un coup fatal à l'autre malade d'écorcheur qui avait essayé de nous avoir. Et j'étais encore un peu sous le choc. Mais je me repris rapidement, j'essayais ensuite de trouver ma soeur dans cette foule ce qui n'était pas chose aisée, les gens étaient en train à moitié de se marcher dessus et forcément je ne pouvais pas avoir de la chance à chaque fois. Je me doutais bien qu'un coup comme celui là vu la douleur que j'avais dans le poignet dans la force que je venais de mettre n'allait pas me permettre de remettre un deuxième coup de cet ampleur -quoique nous pourrions être surpris peut être - c'était ce que j'attendais enfin bon. Je n'avais aucune arme, c'est pour ça que je remuais une nouvelle fois les environs dans le but de trouver quelque chose

Action ♣ cherche désespéremment une arme


Encore un VETEMENT ? Je commençais à me croire limite maudite et de me dire que c'en était assez, je fourrai l'énième pull dans mon sac en maudissant tous ces gens. Ils avaient oublié leur dressing en venant chercher leur bouffe ou quoi ? Après ces recherches plus ou moins frutueuses ça tombait sous le sens, j'essayais d'attirer l'attention de Mickaël pour lui dire : "Il faudrait... Qu'on retrouver... Mathie ?" Je commençais à m'inquiéter et vu le bordel qu'il y avait autour de nous, je n'avais pas vraiment envie de la lancer seule.

Action ♣ se faire entendre par Mickaël


Il m'avait entendu, je le savais vu qu'il avait tourné la tête vers moi. Mais en même temps Suite à cela, je restais stoïque, me protégeant juste des actions ou des coups de feu qui étaient en train de voler autour de nous, je n'avais aucune envie de me prendre une balle perdue par mégarde. Et de ce fait, je restais du coup, proche de Mickaël. Avec le brouhaha, j'étais persuadée qu'il me voyait et qu'il n'essayait au moins qu'une chose c'était de nous sortir de là. Mais ce n'était pas facile, dans l'idée j'étais terrorisée d'être là au milieu de nulle part alors que je connaissais cet endroit, j'y avais fait mes classes moi aussi.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 21 Mar - 17:47

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Autre' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Mar - 13:48

J’avais cette idée fixe en tête. Il fallait qu’on sorte de là. On se défendait pas mal, enfin, j’espérais mais on était dans un endroit clos et ça, ça n’était pas bon. J’avais vu assez de film pour savoir qu’il valait mieux éviter de rester enfermé si on voulait pas resté coincé. Sauf que pour le moment, il était hors de question d’aller où que ce soit sans nous être débarrassé des écorcheurs qui nous faisaient face.
Par chance, celui avec qui je me battais depuis tout à l’heure commençait à avoir bien du mal. Il était visiblement moins en forme que moi, aussi, il valait mieux que j’en profite et que j’en profite au maximum surtout.

Absolument pas décider à me laisser aller et porter par les événements, je le frappais de plus belle.

Action ♣ Je tente de le frapper de toutes mes forces dans l’espoir de le mettre K.O. pour de bon.

Affaibli, du moins je le supposais, l’écorcheur qui me faisait face tomba lourdement au sol en crachant du sang. Mort, sans aucun doute, les signes ne trompaient pas. J’avais bien senti quelque chose se casser quand j’avais frappé et vu que je m’étais acharné, j’avais dû faire de gros dégâts.
Je me détournais ensuite un instant dans l’espoir de trouver une autre arme en attendant de pouvoir tenter de remettre mon flingue en état, si tant est que c’était possible.

Action ♣ Je tente de ramasser un truc plus utile que des fringues.

Faute de trouver une arme, je trouvais un pull. Génial. Si je sortais de là vivant, j’aurai au moins de quoi ne pas me geler en hiver. Magnifique... Dire que certains s’était plaint de manquer de vêtements et que maintenant, ils en avaient abandonné en fuyant. Parfait. Vraiment parfait. Malheureusement, j’avais pas trop le temps de faire les poches à mon adversaire. Lyra voulait rejoindre sa sœur, Isa et ses gamins seraient sans doute plus à l’aise dans un groupe plus grand et surtout... je n’arrivais pas à me faire à l’idée de me tirer en la laissant là.

Action ♣ Je tente de rejoindre Mathie avec tout mon petit monde.

Une fois près d’elle, je m’assurais que tout le monde avait suivi. Il était temps de lui prouver qu’elle pouvait compter sur les autres de temps en temps et qu’il n’était pas question de l’abandonner.
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Mar - 13:48

Le membre 'Mickaël Blanchet' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Se battre S.A. (CVL)' :


--------------------------------

#2 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#3 'Se déplacer' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Mar - 19:10

La chance était définitivement de mon côté, entre les balles auxquelles j’échappais, et l’adversaire que je parvenais à mettre à terre – assez salement, me couvrant de sang et de fragments d’os. Je me penchais, saisissant un pan du t-shirt de l’homme que j’avais mis à terre, pour m’essuyer. J’étais probablement un peu plus présentable, même si je ne pouvais pas effacer tout le sang. Ceci fait, je me relevais, regardant à nouveau autour de moi. La seule solution était, définitivement, de me rendre auprès de Mathilda, et tous les autres. Les écorcheurs se regrouperaient peut-être sur nous, pour les pertes que nous leur avions fait subir. Avant de tenter de les rejoindre, je m’essayais à ramasser quelque chose – peut-être trouverais-je autre chose d’utile : une arme pour ceux qui n’en avaient pas, à supposer qu’ils sachent l’utiliser, n’importe quoi…

Action ♣ Je tente de ramasser quelque chose.

Avec chance, je trouvais de la nourriture. C’était toujours utile, surtout en cas de pénurie comme il y en avait maintenant. La partagerais-je ? Probablement pas. Fallait pas exagérer. C’était un peu pour sa gueule, en l’instant. Je prenais la boite de conserve sous mes yeux, et la mettais discrètement et rapidement dans ma poche. Histoire que personne ne voit. Une fois cela fait, je repérais à nouveau Mathilda, et m’élançais vers elle.

Action ♣ Je tente de rejoindre Mathilda.

Y arrivant rapidement, je ne m’attardais pas à lui demander quelle était la prochaine marge d’action, et frappait à deux reprises l’écorcheur en prise avec la personne à côté d’elle, pour l’achever – un de moins ne serait pas de trop, dussé-je choquer quelqu’un.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur (si déplacement marche du premier ou deuxième coup).

Action ♣ Je frappe l’écorcheur (si déplacement marche du premier coup).

Je le vis à terre avec satisfaction, et me retournais vers Mathilda, et les gens autour d’elle.

« J’ai brisé une fenêtre là-bas, dis-je en la montrant, il faut faire sortir les gens, soit par là, soit par la porte si les gens qui nous attaquent nous laissent le faire. Et achever les ennemis restants. Votre amie là-bas, elle sait se battre ? »

Je montrais Isabella, et n’ajoutais rien, l’essentiel était dit, j’attendais leur réaction, leur aide peut-être, leurs directives s’ils en avaient.

Actions non effectuées :
 


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Mar - 19:10

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se déplacer' :


--------------------------------

#3 'Se déplacer' :


--------------------------------

#4 'Se déplacer' :


--------------------------------

#5 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#6 'Se battre A.A. (MLT)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 2 Avr - 15:11

Au delà du fait que je faisais une collection de vêtements dans mon sac que j'avais réussi à récupérer in extremis avant de rejoindre Mickaël, j'étais en train de me dire qu'il était bien temps qu'on se barre plus rapidement que ça avec Mathilda tant qu'à faire. Je ne savais plus trop où j'en étais, je tentais d'attraper des choses parfois, avant de voir qu'avec cette foule c'était devenu pratiquement impossible pour être totalement honnête. Pourtant je tentais encore de fouiller dans des sacs qui trainaient par-ci, par-là. La bienséance cela faisait un bon moment que l'on ne voulait pas en entendre parler pour être honnête. Du coup, je ne me faisais même plus du sang d'encre concernant mon comportement, il subsistait que deux lois : vivre, et tenter de survivre. Même si la deuxième était la plus droite dans l'idée. Je ne pouvais pas vraiment en vouloir plus, nous sauvions chacun notre peau

Action ♣ Fouiller

Malgré les sacs que j'avais fouillé, ils étaient vides, totalement, je me doutais que nous avions trop pris de temps. Une fois mes affaires terminées, je retournais accrochée à Mickaël, gardant Edward contre moi pour ne pas le perdre tout comme Camelia qui me suivait. J'avais souvent joué le rôle de grande soeur avec eux comme j'avais souvent été chez eux dans mon enfance et adolescence. Une fois qu'on eut rejoint suffisamment près de Mathilda, je vis encore des écorcheurs venir nous chercher des noises, au point où j'en étais avec une cheville qui ne tenait plus, je n'étais plus à ça près, donnant un coup à cet imbécile

Action ♣ Donner un coup à un imbécile d'écorcheur

Je n'avais pas réussi à le blesser et au moins j'en sortais indemme. Je ne pouvais pas être totalement douée à chaque fois. Je redirigeai mon attention vers ma soeur et toute l'équipe, les invitant à vite déguerpir si on ne voulait pas tous mourir ensemble dans ce délire grandeur nature.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 2 Avr - 15:11

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Sam 5 Avr - 19:09

J’étais encore en train de réfléchir à la meilleure solution de faire sortir les gens, quand je vis le dernier de ces salopards encore vivants s’approcher de l’un des plus jeunes parmi nous. Le seul moyen de faire sortir tout le monde sans encombre était de mettre fin à sa vie – qu’il soit seul et sans défense face à nous ne me faisait ni chaud ni froid. Ils avaient lancé l’offensive, lui et ses petits copains, et il paierait pour ça au même titre que ceux déjà à terre et bientôt trente six pieds sous elle. Je m’apprêtais à lancer mon pied de biche sur lui, il était après tout assez proche pour ne pas épuiser inutilement mes munitions et risquer la vie d’un autre si je me foirais, quand je vis un civil entrer en courant, au même moment où les sirènes des pompiers retentissaient. Civil qui n’eut que le temps d’entrer, avant de se faire démonter par un tir venu de l’extérieur, qui étouffa presque les alarmes de la caserne avec le vacarme de la vitre explosée par laquelle la balle passa.

« Putain ! Faut surtout pas faire sortir qui que ce soit, faut qu’ils s’enferment dans un endroit clos ou personne ne pourra les tirer comme des lapins par les fenêtres. »

Je m’adressais à tout le monde et n’importe qui, espérant que quelqu’un réagirait et prendrait en compte le problème. Je devais sortir, voir ce que ce villageois qui avait laissé sa vie voulait. Et je devais faire gaffe. J’aurai intérêt à ne pas évoluer trop à découvert, si je voulais pas me faire tirer comme un lapin comme ce gars. Mais le problème principal était l’ennemi non loin. Je devais l’abattre, avant de tenter toute sortie. Observant un instant autour de moi, je me dis que je pourrais essayer de chopper encore quelque chose – la panique des tirs et des combats avaient fait fuir les gens, et ils devaient rester des rations quelque part. Alors je comptais bien me la jouer égoïste… Je me retournais vers mes alliés, si je pouvais les appeler comme tel, pour reprendre la parole.

« Faut que quelqu’un s’occupe des civils, et ils vous feront plus confiance qu’à moi, ne nous leurrons. L’un de vous doit les emmener dans un lieu où ils seront protégés ici. Vous devez connaître l’endroit, non ? Il doit bien y avoir un parking ou un lieu souterrain, ou protégé ? »

Le temps que je parle, l’écorcheur se rapprochait de nous, et se faisait menaçant – s’il avait eu l’air perdu et prêt à se faire dessus un instant, plus maintenant. C’était lui ou nous. Je n’hésitais pas, ne cherchant à ménager personne, je m’attaquais à lui avec mon pied de biche. Je l’aurai, ce salaud.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur. (Lancer 1)

Manque de bol, il réussit à dévier mon coup avec son morceau de bois entouré de barbelés, fichant un morceau des barbelés par la même occasion dans ma jambe, l'entaillant profondément.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur (si pas eu en un coup/si pas perte d’arme). (Lancer 2)

J'y jetais un rapide coup d'oeil, et tentais de l'atteindre à nouveau avec mon pied de biche, ce qui n'eut pour effet que de lui faire faire un geste brusque, et entailler encore davantage la chair de ma jambe dont le sang s'échappait rapidement, tout en l'entaillant une nouvelle fois, un peu plus bas, de manière aussi déplaisante.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur (si pas eu en deux coups/si pas perte d’arme). (Lancer 4)

Dans l'action, sans vraiment le vouloir, mon pied de biche qu'il repoussa entaillant son bras, mais rien de dangereux pour lui. Je grimaçais - bordel, si j'avais été épargnée jusqu'à maintenant, je prenais cher. Je jurais entre mes dents.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur (si pas eu en trois coups/si pas perte d’arme). (Lancer 5)

Me voyant lever à nouveau mon arme improvisée, il réagit rapidement et lâcha son arme, pour repousser fermement la mienne. M'efforçant d'ignorer la douleur et le sang qui coulait, je maintenais mon emprise de toutes mes forces, qui ne me quittaient pas encore - ou je ne m'en rendais pas compte, prise par le combat -, pour le repousser. Nul ne blessait l'autre, mais il gagnait du terrain. J'espérais que quelqu'un viendrait me secourir, sans pour autant le demander - ils étaient à proximité, ils ne pouvaient manquer de voir les difficultés dans lesquelles je me trouvais. S'ils réussissaient à le mettre à terre, faudrait que je trouve, ou qu'ils trouvent s'ils en avaient quelque chose à faire, un moyen d'arrêter le sang qui s'écoulait à grand flot de ma jambe.

|HJ| Je suis désolée, je sais que ça fait masse de lancer de dés, mais j’essaye d’anticiper toutes les possibilités qui peuvent advenir et toutes les réactions de Marielle, pour plus de cohérence. De toute évidence, je n’en prends que quatre selon les résultats ! ^^’ Encore que j'ai 12 000 scénarios qui me viennent en tête, genre l'arme enrayée, le combat à mains nues si perte des deux, mais ça fait déjà beaucoup d'anticipation et plus j'y pense plus j'en rajoute, je vais m'arrêter là xD Bref, désolée encore pour les 12 000 lancers de dé x.x

Actions non effectuées :
 


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Sam 5 Avr - 19:09

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#2 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#3 'Autre' :


--------------------------------

#4 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#5 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#6 'Tirer (MILITAIRE)' :


--------------------------------

#7 'Tirer (MILITAIRE)' :


--------------------------------

#8 'Se déplacer' :


--------------------------------

#9 'Se déplacer' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 6 Avr - 12:05

Je regardais autour de moi, profitant d’un léger instant de calme. Pour la première fois depuis que tout ça avait commencé, j’y voyais un peu mieux, j’avais les idées plus claires. C’était toujours le merdier, je ne me faisais pas d’illusion mais je pouvais réfléchir quelques minutes et plus facilement me faire entendre de Lyra et des autres proches de moi. Je pouvais enfin rejoindre Mathie malgré le fait qu’elle m’avait demandé de sortir sa sœur de là. Je savais pertinemment que Lyra ne me laisserait pas l’emmener en sécurité en laissant Mathie sur place.
Mais avant de faire quoi que ce soit, je devais voir si je n’avais pas un moyen de faire refonctionner mon arme.

Action ♣ Je tente de rendre mon arme fonctionnelle.

Bon... j’étais plus doué pour tirer sur ne cible fixe que pour m’en servir en situation. C’était pire pour la réparation. Ça m’apprendrait à l’avenir à foutre mon orgueil de côté pour demander des infos.
Je me tournais vers les enfants d’Isabella en leur disant de rester avec leur mère pour finalement me tourner vers Lyra. « Allons aider ta sœur. »

Action ♣ Je tente de ramasser un truc utile en fouillant le bordel qui se trouve au sol.

J’aurais largement préféré trouver une arme ou quoi que ce soit de ce genre mais la nourriture pourrait toujours être utile. Enjambant les corps, les débris, je me frayais un chemin vers Mathie et son adversaire. Bien décidé à en finir, je frappais. J’étais bon à ce jeu-là, très bon, encore fallait-il que l’homme en face de moi ne soit pas aussi doué.

Action ♣ Je tente de frapper l’écorcheur.

Mon coup avait été moins puissant que je ne l’avais cru mais il semblait tout de même un peu sonné. Du moins, je le croyais. Avec un peu de chance, il entendait ses oreilles siffler, pas de quoi aider à se concentrer.

Action ♣ J’enchaîne les coups.

Mais je ne m’arrêtais pas là, je continuais. Je me doutais bien qu’il ne se laisserait pas frapper sans réagir et le coup qu’il me donna me coupa la respiration un petit moment. Trop longtemps pour que je puisse le frapper encore.
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 6 Avr - 12:05

Le membre 'Mickaël Blanchet' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#3 'Se battre S.A. (CVL)' :


--------------------------------

#4 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 6 Avr - 17:56

Cet enfoiré m’avait salement eue, et à en voir les plaies béantes, j’étais profondément dans la merde. Mais j’étais la seule militaire, y’avait visiblement des soucis à l’extérieur – sinon pourquoi ces sirènes et ce Louisvillois qui était venu en courant jusqu’ici ? -, je ne pouvais pas laisser tomber. Tuer ce connard, me relever, et aller voir ce qui se passait dehors. C’était aussi simple que ça. Et arrêter l’hémorragie si je pouvais. Je serrai les dents, et arrachait l’arme de ma jambe. Peut-être une mauvaise idée, mais j’avais pas le choix, et tant pis si ça bloquait la progression du sang hors d’elle, et qu’il se mettait à s’écouler à plus grands flots.

Je retenais un cri, serrant les dents et essayant de faire abstraction de la douleur. Etouffant un nouveau juron, je regardais autour de moi pour trouver quelque chose, un vêtement autre que des gants et qui était à ma portée, peut-être, pour faire un garrot. C’était le plus pressant, finalement… Je tenais encore grâce à l’adrénaline, mais si je n’arrivais à rien, je tournerais rapidement de l’œil.

Action ♣ Je cherche un truc pour faire un garrot.

De la nourriture... Super. Ca serait certainement utile plus tard, et c'était pourquoi dans un soupçon de lucidité, je glissais la barre de céréales avec la conserve précédemment trouvée, mais je m'en foutais un peu pour le moment.

Action ♣ J’essaye de stopper l’hémorragie avec un garrot (avec le truc trouvé/avec son t-shirt qu'elle déchire).

J'ouvrais mon uniforme pour réussir à atteindre mon t-shirt, mais je n'arrivais à rien, et certainement pas à déchirer mon t-shirt. Impossible de faire quoi que ce soit. Il faudrait que quelqu'un m'aide, auquel cas j'étais bonne pour me vider de mon sang.

Action ♣ Je frappe l’écorcheur.

Action ♣ Je frappe encore l’écorcheur.

Puisant dans les forces qui me restaient, ne sachant pas combien de temps ça allait durer, je visais mon adversaire avec mon pied de biche, réussissant à lui entailler un peu la joue. Mais mon manque de stabilité et de moins en moins de force firent qu'il n'eut aucun mal à me repousser, alors que je me rattrapais sur mon poignet droit qu'une douleur fulgurante habita. Je commençais à avoir des étoiles dans les yeux, je n'allais pas rester longtemps consciente...


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 6 Avr - 17:56

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Se battre A.A. (MLT)' :


--------------------------------

#4 'Se battre A.A. (MLT)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 2
Richesses: 48
Messages : 1940
Membre du mois : 32
Célébrité : Odette Yustman
Localisation : Fidèle au poste qui n'est autre que Louisville
Age : 28
Crédit : (c)Kanala pour l'avatar (c) Nanami pour le gif dans mon profil
Emploi : Je suis hotesse de caisse dans un supermarché. Je suis aussi conseillère municipale de la mairie de Louisville, et "parent" d'élèves au Lycée de Lyra
Caractère : Calme - Patiente - Taciturne - Cynique - Meneuse - Rancunière




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 11 Avr - 20:12

Mathilda Solveig Fontaine a écrit:
(Attention Marielle, tu as subi beaucoup de dégât là ! Tu es, à tes deux derniers posts à deux blessures majeurs + une moyenne. Du coup, il faut que tu essaye de fouiller pour trouver des médicaments ou essayer de colmater un peu tes blessures. Tu ne vas plus pouvoir te battre là !)


Mon poste à venir



On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid


J’étais un peu perdue dans tout ce qui se déroulait autour de moi. J’avais pris quelques coups, et je m’étais retrouvée un peu sonnée. Le temps que je retrouve mes esprits, j’étais complètement déboussolée. Je m’étais relevée, sans m’être aperçue que j’avais gouté un peu le sol. Oui j’étais un peu à côté de la plaque, mais je n’avais pas vraiment le temps de réfléchir à ce qui s’était passé. Je jurais un instant, essayant de trouver quelque chose, même si je commençais à désespérer
Action ♣ Je fouille en espérant vraiment trouver quelque chose d’utile
Je ne m’attardais pas sur cette tâche. Pas le temps, je vous l’ai déjà dit. Il y avait de plus en plus de débris autour de moi, et de fumée également. On entendait des cris, et je connaissais à avoir peur de ce qui pourrait arriver à Mickaël et Lyra. Je courais dans le couloir, essayant de les retrouver et de me retrouver avec eux. Si j’étais arrivée à me repérer jusque-là, ce n’était plus le cas. Je courrais un peu au hasard dans les couloirs, ne prenant plus le temps ni la peine de choisir mon chemin.
Action ♣ Je coure pour retrouver Lyra et Mickaël
Malheureusement, je me retrouvais dans un cul de sac. Je jurais à voix haut, et rebroussais chemin. Perdue, je criais les deux prénoms de ceux que je recherchais, espérant les attirer. Mais s'ils m'avait entendu, je me retrouvais face d'abord à un homme qui n’avait aucunement des intentions pacifiques envers moi. J’hésitais à choisir ce que je devais faire. Il ne me restait plus beaucoup de balles. Mais d’un autre côté, mon arme était là pour ça et non pour faire jolie. Je le pris bien en main et tirais une nouvelle fois. Il fallait que cela marche bon sang, il fallait que cela marche !... Ou pas. Oui, j'étais maudite ce soir
Action ♣ Je crie le prénom de Lyra et de Mickaël
Action ♣ Je tire sur un écorcheur







Si simple et si sérieuse, si belle et si rêveuse, quand je l'embrasse et l'écoute. Je te rejoins sur la route. Si grande et si fragile la force mais pas tranquille. L'orage est passé les gouttes coulent le long de ma route. Du haut de là haut de l'au-delà. Si courte et si sensible la loi la plus terrible. Et si quelques fois je doute je te regarde sur la route
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 11 Avr - 20:12

Le membre 'Mathilda Solveig Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se déplacer' :


--------------------------------

#3 'Autre' :


--------------------------------

#4 'Tirer (CIVIL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Sam 12 Avr - 13:47

Ils étaient là. Ils avaient trouvé Mickael, ou plutôt Lyra, mais ils n'étaient plus seuls, ce qui était l'essentiel à mes yeux. Mes enfants étaient en jeux, leur vie était en jeux, et ils représentaient la mienne, de vie. Pourquoi, mais pourquoi avais-accepté de les mener au ravitaillement aujourd'hui ? S'il leur arrivait quelque chose... Je ne m'en remettrais jamais. Déjà que je me sentais coupable de les avoir menés ici, si en plus l'un d'eux venait à... Non. Ne pas penser à ça. Rester calme. Agir seulement. C'est fou, comme tout cela me semblait simple avant, garder mon calme avait toujours été mon fort et là... Oh oui je savais pourquoi. Parce qu'il y avait Edward et Camélia et que je me sentais responsable de leur présence. Ce qui était vrai, bien sûr, mais plus que responsable c'était la culpabilité.

Ils avaient l'air blessés, mais pas trop gravement. Moi j'avais récolté des blessures superficielles, mais elles se multipliaient tant que je commencais à avoir sérieusement mal. Ils se tenaient toujours la main, je leur souris, essayant de leur comuniquer toute l'assurance et l'espoir qu'il me restait. Nous sommes ensembles et je ne me séparerais plus d'eux. Je ne dis rien, sachant qu'ils ne m'entendraient pas avec tout le chaos autour de nous. Je remerciais aussi Lyra, sans être sûre qu'elle aussi m'entende. Bon, ce n'est pas le plus important pour le moment. Tout en restant proche du petit groupe, essayant de ne pas me laisser emporter par la foule, je fouillais encore autour de moi. On ne sait jamais, tout peut être utile

Action ♣ Je fouille encore, l'espoir fait vivre

Un cutter. Je ne sais pas si je saurais mieux m'en servir qu'un pistolet pour me battre. Je crus entendre Lyra parler à Mickael. Retrouver Mathie. Oui, bonne idée. Je me sentirais une fois de plus coupable, si je la laissais ici malgré ce qu'elle m'avait dit. Je suivis donc les autres, emjambant quelques corps. Edward, lui, trébucha en chemin. Je me précipitais sur lui et l'aidais à se relever. Je regardais autour de nous et pris la direction du groupe qui nous devançait de quelques mètres. Mais soudain, je me retrouvais face à un écorcheur qui me barrait résolument le chemin.

Il n'a pas le droit. Pas avec mes enfants.

Je me crispe instantanément et pousse mes enfants en arrière. Puis je me jette sur l'écorcheur à mains nues. Puisque je ne sais pas tirer. Je suis frêle, j'ai peu de chances, mais lui est déjà blessé.

Action ♣ J'attaque l'écorcheur à mains nues

"Rejoignez les autres !" Criais-je à mes enfants. Si je ne pouvais le vaincre, au moins pouvais-je faire diversion.
Je réussis à lui déboiter la mâchoire. Ce qui me donne les quelques secondes nécessaires pour déguainer l'arme blanche que je viens de récupérer.
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Aujourd'hui à 12:44



Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum