AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 4 Mar - 19:15



Préambule


Ce 30 décembre 2012 restera un jour que les louisvillois n'oublieront pas. Alors que Mathilda et Marielle ont été chargée d’organiser la distribution de nourriture de ce soir et s’occupent de servir Mickaël, Lyra et Valentine (en png plusieurs autres personnes aussi Razz !), des cris et des coups de feu se font entendre dans les rues. Et on peut voir au loin des colonnes de fumée s’élever dans la nuit déjà tombée depuis plusieurs dizaines de minutes déjà. Il est encore tôt pourtant, un peu moins de dix-sept heures…
Sont attendus à cette mission :
  • Mickael
  • Lyra
  • Marielle
  • Valentine
  • Mathilda






Le déroulement des missions


Dans ces nouvelles missions intrigues, nous avons décidés de mettre en place un nouveau système d'action. Il va s'agir ici de vous rendre plus autonome et indépendant, tout en jouant dans un cadre formel. Je vous explique. Nous avons décidé de mettre en place un système de dés, que vous allez vous même lancer, à chaque fin de votre poste. Vous pourrez effectuer un type d'action parmi la liste ci-dessous, et découvrir son résultat (voir si dessous). Il n'y aura plus vraiment d'ordre de passage. Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le désirez, avec, bien entendu, entre deux de vos messages, un message d'un de vos camarades de groupe. Par exemple Philippe poste, Natalya poste, Phil' peut reposter. Prenez bien en compte les actions des autres par contre ! Vous jouez en groupe, ne l'oubliez pas. Une fois par semaine, le MJ viendra poster cependant pour faire avancer un peu le background, et pimenter un peu plus le tout. Donc surveillez bien le sujet. Toujours dans la lignée, essayez de limiter votre nombre de mots dans vos rps, et en faire des plus courts Wink

Vous pouvez faire, au maximum, quatre actions par rp. Choisissez-les bien, et de manière consciencieuse. Vous devez tirer UN SEUL DE, sauf si vous utilisez un coup du destin. Les coups du destin vous permettre de tirer deux dés, et ainsi choisir le dé que vous préférez. Les actions sont à écrire EXPLICITEMENT, en respectant le formulaire ci-dessous.
Code:
<blockquote><span class="Gp_Louisville"><b>Action ♣</b></span> Description ici de votre action</blockquote>

Par exemple Lénor fait son rp.qui ressemble à cela. VERSION 1 a écrit:

Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab

Action ♣ Je fouille la chambre, en regardant sous le lit si je ne trouve pas quelque chose qui pourrait me servir.

Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab

Action ♣ Je coure vers la salle de bain pour me mettre à l’abri

Je n'utilise pas de coup du destin

Ou alors, il peut ressembler à cela

Par exemple Lénor fait son rp.qui ressemble à cela VERSION 2 a écrit:

Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab

Action ♣Je sors de l'appartement en sautant par la fenêtre, car la porte est bloquée

Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab

Action ♣ Je décide de me cacher derrière une poubelle

Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab Blablab


Action ♣ J’essaye d'attaquer l'ennemi qui arrive sur moi.

J'utilise un coup du destin pour l'action "essayer d'attaquer...."




Les dés et leurs modalités


Pour lancer les dés, il vous faut poster une réponse, et non pas une réponse rapide. En dessous du champ de message, vous avez des "options" qui se déroule en appuyant sur "+", ou se cache en appuyant sur "-". Vous, ce qui vous intéressera sera l'intitulé "Agir en mission". Si dessous une image vous donnant quelques informations sur le lancement des dés :
Spoiler:
 


Les dés sont les suivants. Si votre action ne correspond pas aux premiers, il vous faut vous tourner vers le dé "Autre"

  • Se déplacer ( Par exemple, Mathilda est dans le salon, mais elle veut aller dans la chambre. Du coup, elle lance les dés pour voir si cela fonctionne)
    • Action réussie Donc, vous pouvez avancer.
    • Une obstacle sur le trajet à franchir Vous pouvez avancer, mais ce ne sera pas facile. Faites ici parler votre imagination et indiquer quel est l'obstacle Very Happy
    • Impossible Vous devez faire machine arrière. Ici, une nouvelle fois, on laisse votre imagination déterminer pourquoi


  • Récupérer un objet dans la pièce qui s'ajoutera à votre inventaire. Important pour la survie... ou pas.
    • Objet utile type "nourriture"
    • Objet utile type "soin"
    • Objet utile type "Vêtement"
    • Objet utile type "Armement"
    • Objet Inutile
    • Rien à récupérer


  • Tirer . Vous allez vous confronter à des ennemis ! Uniquement pour les personnes ayant une arme. ATTENTION, les dés sont différents pour un civil et un militaire. Tirez le bon dé Very Happy
    • Arme enraillée
    • Dégât mineur sur votre ennemi
    • Dégât moyen sur votre ennemi
    • Dégât majeur sur votre ennemi
    • Vous touchez quelqu'un d'autre
    • Vous ne touchez personne

  • Se battre à main nue indiqué Se battre S.A. (sans arme). Idem, il y a un dé pour les militaires (MLT) et un pour les civils (CVL).
    • Dégât mineur sur adversaire
    • Dégât moyen sur adversaire
    • Dégât majeur sur adversaire
    • Dégât mineur pour vous
    • Dégât moyen pour vous
    • Dégât majeur pour vous
    • Personne n'est touché


  • Se battre avec une arme blanche, préalablement trouvé dans une fouille, indiqué Se battre A.A. (avec arme). Idem, il y a un dé pour les militaires (MLT) et un pour les civils (CVL).
    • Dégât mineur sur adversaire
    • Dégât moyen sur adversaire
    • Dégât majeur sur adversaire
    • Dégât mineur pour vous
    • Dégât moyen pour vous
    • Dégât majeur pour vous
    • Personne n'est touché
    • Vous êtes désarmé, et votre arme est perdue


  • Autre toutes les autres actions qui ne correspondent pas à celle ci-dessus - par exemple se cacher derrière une poubelle ! -
    • Action réussie
    • Action Échouée


Comment venir à bout d'adversaires ?


Pour se faire, il suffit de calculer. Un humain PNJ encaissera 4 points de pertes avant de mourir ou d'être hors de combat. Un dégât superficiel apporte un point, un dégât moyen deux et un dégât majeur met l'adversaire KO en un seul coup! Le MJ postera de temps en temps pour tenir les comptes des adversaires blessés...


Gains


Dans la mission, vous pouvez trouver armes, vêtements, nourriture, voire gagner en expérience si vous vous êtes montré costaud... Tout ceci vous est ajouté à votre profil à chaque fin de mission :p



Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 2
Richesses: 48
Messages : 1940
Membre du mois : 32
Célébrité : Odette Yustman
Localisation : Fidèle au poste qui n'est autre que Louisville
Age : 28
Crédit : (c)Kanala pour l'avatar (c) Nanami pour le gif dans mon profil
Emploi : Je suis hotesse de caisse dans un supermarché. Je suis aussi conseillère municipale de la mairie de Louisville, et &quot;parent&quot; d'élèves au Lycée de Lyra
Caractère : Calme - Patiente - Taciturne - Cynique - Meneuse - Rancunière




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 12:40



On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid


Nous avions convenu avec Raulne que ce soir, ce serait les miens qui s’occuperaient de la distribution. Nous le faisions trois fois par semaine, encadrés quand même par un ou deux de ses hommes. Il s’agissait ici de donner une meilleure image pour eux, et d’apporter une plus grande proximité avec les habitants. Pour l’instant cela portait ses fruits. Les problèmes au stand de distribution avaient beaucoup diminués. Oh bien sur ce n’était pas parfait, et il restait toujours quelques difficultés. Nous ne pouvions pas changer tout du jour au lendemain. Pour autant, les choses s’amélioraient et même le lieutenant devait le reconnaitre.

J’avais amené avec moi Lyra. Ma petite sœur voulait s’occuper et se rendre utile, alors je lui avais dit de venir avec moi et de regarder comment nous devions nous y prendre. Un pas après l’autre. Si elle n’était pas juste à côté de moi, elle était non loin à regarder et observer la manière nous distribuons la nourriture, et les contacts que nous essayons d’établir. Il était important à mes yeux qu’elle observe avant de passer de l’autre côté. Bientôt, oui bientôt elle se retrouvera à ma place. Je devais bien l’admettre elle avait beaucoup grandit et je pouvais lui accorder le droit de travailler pour la communauté. Je ne pouvais pas la protéger de tout.

A côté de Marielle, je m’activais à ma tâche. Nous avions de plus en plus de monde et si je prenais le temps de parler avec tout le monde, il n’était pas question pour autant de trainer. Plus les réfugiés et habitants attendraient, plus ils seraient sujets au stress et à s’impatienter. Il fallait trouver le juste milieu, même si cela n’était pas des plus évidents. Je servais une jeune mère, avant de prendre quelques secondes pour boire un verre. Lorsque je revenais à ma tâche, je me retrouvais face à face à Mickael. Je lui faisais un sourire, tout en lui donnant son rationnement Comment va ton pied ? lui demandais-je. Pas le temps d’entendre sa réponse. Des cris et des coups de feu se font entendre. Et bien entendu, si eut quelques secondes d’interrogation, la panique gagna vite la foule réunie autour de nous. On se bouscula tout à coup, se jetant sur le stand pour récupérer quelque chose avant de prendre leurs jambes à leur coup. J’essayais de les calmer, mais cela était chose vaine.

Action ♣ J’essaye moi aussi de récupérer des choses sur le stand

Je fis glisser quelques affaires par terre pour les récupérer, même si, dans la mêlé, je ne regardais pas ce que je faisais. Je sortais ensuite mon arme de ma ceinture et m’approcha de Lyra Reste avec Mickaël. Récupérer un maximum de chose et rendez-vous au point de rassemblement. Je ne pouvais pas m’occuper d’elle, pas tout de suite. J’avais une tâche à accomplir avant. Je traversais la foule, et essayais de me faire entendre par Marielle Il faut calmer la foule, et s’organiser ! .

Action ♣ Je crie pour que Marielle m’entende
Je ne savais pas si elle m’avait attendu. Déjà des ennemis arrivaient sur nous. Je pointais mon arme sur eux, et tirais. Avec la foule autour de nous, ce n’était pas facile, mais je tentais quand même le coup. Je risquais de toucher quelqu’un oui, mais si je ne faisais rien, la situation pouvait très vite très mal tourner pour nous tous.

Action ♣ Je tire sur un des écorcheurs qui arrivent











Si simple et si sérieuse, si belle et si rêveuse, quand je l'embrasse et l'écoute. Je te rejoins sur la route. Si grande et si fragile la force mais pas tranquille. L'orage est passé les gouttes coulent le long de ma route. Du haut de là haut de l'au-delà. Si courte et si sensible la loi la plus terrible. Et si quelques fois je doute je te regarde sur la route
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 12:40

Le membre 'Mathilda Solveig Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Tire (CIVIL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 14:03

On approchait lentement de la fin de l’année, en fait, demain, nous y serions mais je n’avais pas vraiment envie d’y penser. Non pas que ça me minait le moral mais je ne pouvais pas marquer le coup. Heureusement, j’avais bien d’autres choses à penser. Rose, pour commencer avec qui j’avais dû avoir une très longue conversation concernant Mathie et moi. Elle avait compris même si ça ne lui plaisait pas. Tout ce que je lui avais demandé, c’était de lui foutre la paix. Je ne lui demandais pas de l’aimer ni d’approuver, juste de ne pas la provoquer ou de chercher des prétextes ridicules pour s’engueuler avec elle.
J’avais aussi dû gérer mon pied. Là encore, j’avais dû m’expliquer avec ma sœur et elle avait fini par réussir à aller chercher mes rations avant moi tout le temps où j’avais eu du mal à me déplacer. Je n’avais pas pu lutter. Maintenant, ça allait nettement mieux et j’avais rapidement pu aider à nouveau, dans d’autres secteurs, le mien étant définitivement out. Je jouissais de nouveau du fait de pouvoir me déplacer tranquillement et sans béquille ni attelle ni rien d’autre. De temps en temps, ça lançait encore légèrement mais ça n’avait rien d’handicapant.

Je savais que Mathie et Lyra étaient à la distribution aujourd’hui et c’était pour moi une bonne raison d’aller chercher mes rations aujourd’hui. J’avais pris la route, cigarettes dans la poche, bien décidé à les fumer avant de ne plus en avoir l’occasion. On ne savait jamais et puis Mathie n’avait plus aucune excuse pour m’en empêcher. J’avoue, c’était fourbe de ma part mais bon, il m’en restait sept ou huit, j’allais pas me chopper un cancer avec ça, le climat était le danger le plus immédiat. Du moins, je le croyais.
Arrivant à mon passage, je souris. « Ça lance encore parfois mais rien de bien méchant. J’peux de nouveau courir comme un lièvre ! » Sauf que la fin de ma phrase fut complètement noyé par un boucan d’enfer, des tirs et des cris. Sans plus réfléchir, je passais derrière pour me mettre près de Lyra et tenter d’empêcher les quelques dernières personnes de rafler des vivres. « Je vais veiller sur elle. Fais ce que tu dois faire. » Je me penchais donc pour tenter de récupérer quelque chose dans ce que Mathie venait de faire chuter tout en gardant un œil sur la situation.

Action ♣ Je tente de ramasser quelque chose dans ce qu’à fait tomber Mathie.

Ça n’était pas avec un pull que j’irais bien loin mais c’était toujours ça de pris... quoi que pas très utile vu les circonstances. Je n’avais malheureusement pas le loisir de me reposer sur mes lauriers puisque quelques personnes tentaient encore de récupérer des choses utiles. Je devais les éloigner d’ici ou ils risqueraient leur peau au même titre que Mathie et quelques autres en ce moment.

Action ♣ Je tente de repousser les gens et de leur faire comprendre qu’ils doivent fuir.

Seulement voilà, ils n’étaient pas disposés à m’écouter, aussi, je ne pouvais pas grand chose pour eux, j’avais une priorité et ils n’en faisaient plus partie. Les vitres toute proches volèrent en éclat et faute de mieux, je me saisis d’une chaise pour la balancer vers quelques écorcheurs. Garder Lyra en sécurité était une priorité.

Action ♣ Je tente de blesser un écorcheur avec la chaise.

L’idée était bonne mais la chaise me permet juste de le faire reculer assez pour qu’il s’intéresse à autre chose. Je ne pouvais pas me permettre de jouer à ce petit jeu encore longtemps. Il fallait qu’on bouge...
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 14:03

Le membre 'Mickaël Blanchet' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 17:17

Encore quelques heures un peu plus de six heures et nous serons dans la nouvelle année, j'étais vraiment contente de me dire qu'on allait voir 2013 arriver et donc voir de nouvelles perspectives. 2013 pouvait annoncer une année meilleure, mais avant il fallait finir 2012. Et ça passait par la distribution des repas et ma soeur m'avait enfin donné l'autorisation de venir avec elle ce soir-là. Ca annonçait la nouvelle année avec de meilleures augures. La distribution commençait vers dix-sept heures. Aux visages des gens, je pouvais bien dire qu'il n'y avait pas que moi qui étais vraiment pressée de voir la nouvelle année débarquer. Mickaël avait l'air morose par contre quand je le vis arriver au ravitaillement, je lui adressai même une once de sourire quand il me vit. Il y avait déjà des gens autour qui semblaient se dire que ça ne pouvait pas être pire, disons que jusqu'à ce que j'entende des coups de feu et que je vis par la fenêtre des colonnes de fumée. Aussitôt je compris que Louisville ne passerait pas un réveillon paisible bien au contraire, nous serions encore dérangés une année supplémentaire. Ce n'était pas de tout repos cette guerre apparemment. Quelle idée j'avais eu de mettre une robe avec des ballerine ce matin-là voulant faire ma belle comme j'avais dit avec ma soeur avec un sourire. Je crois que je respirai la joie de vivre depuis ce matin, mais cette joie de vivre s'anéantissait en quelques instants en voyant l'animation autour de moi, les gens s'affolaient. Ma soeur me dit immédiatement de rattraper quelques affaires et de rejoindre Mickaël. Je fermai les yeux quelques instants pour reprendre mes esprits et je m'activai, ne cherchant même pas à comprendre ce qui se passait. J'essayais de prendre des choses sur le comptoir et de les mettre dans mon sac

Action ♣ Tente d'attraper des affaires sur le comptoir pour les mettre dans son sac

J'avais trouvé un vêtement, une veste que j'enfilai pratiquement aussitôt pour être tranquille et ne pas avoir trop de choses sur les bras. Une fois cela fait, vue la foule j'essayais de repérer Mickaël pour pouvoir le rejoindre pour ne pas être seule dans cette foule. Je commençais à voir des ennemis rentrer dans l'établissement et au niveau de ravitaillement la foule commençait à devenir excité, je savais que ça allait devenir compliquer. J'essayai de dire qu'il fallait sortir mais personne ne semblait m'entendre. Je pris la décision de rejoindre Mickaël

Action ♣ Rejoindre Mickaël

Je réussis à l'atteindre enfin, et lui attraper du coup le bras pour lui signaler ma présence. De toute manière dans ce brouhaha qui pourrait bien m'entendre. Et en parallèle en avançant, je rencontrais beaucoup de gens jusqu'à tomber face aux fauteurs de trouble à qui j'administrai un joli coup de pied pour pouvoir avancer tranquillement loin de ces fauteurs de trouble

Action ♣ Donne un coup de pied

Cet imbécile me fit tomber et j'eus la cheville qui se tournait dans le mauvais sens. Pas de chance pour moi, j'allais boiter un moment avec ma cheville en carton.
||HJ : si quelque chose ne va pas dites moi, j'ai suivi l'exemple au dessus... Comme ça je suis sure de pas faire de bêtise (ou presque)


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 17:17

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :

--------------------------------

#2 'Se déplacer' :


--------------------------------

#3 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 22:39

Si inventorier les ressources à disposition s’avérait tout sauf passionnant, bien qu’indispensable, les distribuer était parfois nettement plus laborieux – quoi que l’accord entre Raulne et Fontaine avait apporté un certain ordre et les gens se comportaient de manière bien plus calme, et moins comme des vautours. Même si certains étaient toujours prêts à tenter le tout pour le tout dans l’optique de grappiller plus qu’il ne leur revenait. Force était de constater que cette association, si elle n’était pas toujours évidente car les partisans de Fontaine et les militaires sous les ordres de Raulne n’étaient pas les meilleurs amis du monde – et c’est un beau pléonasme -, fonctionnait. Nous n’en avions pas réellement le choix dans tous les cas, et si le résultat était positif, alors cela en valait la peine. Je ne savais pas les tenants et aboutissants derrière cette décision mais je l’approuvais.

Je m’affairais donc à distribuer ce qui leur revenait à une jeune adulte et ses jeunes frères et sœurs, dans un sourire crispé. Je n’étais pas vraiment habituée à me comporter normalement avec les Louisvillois, pas toujours accueillants à notre encontre. Etait-ce l’uniforme ou l’arme ? Nous étions censés les protéger, pourtant. Malgré mes fonctions, je ne m’attendais pas à devoir gérer un chaos, tout au plus quelques débordements si les plus affamés tentaient de se servir parmi les rations des autres. Je n’hésitais pourtant pas, lorsque les premiers coups de feu et les cris retentirent, à mettre ma main sur mon arme. Elle était toujours là. Mais la foule en panique qui se ruait pour une partie vers la sortie et pour l’autre vers le stand contenant les rations m’empêchait dans tous les cas de tirer, au risque de blesser des civils.

J’hésitais un très court instant à renverser les contenants des rations, pour faire barrage entre les gens et les rations afin d’en conserver au maximum – nous approchions très surement de la pénurie, et le plus ils parviendraient à prendre, le plus rapidement nous mourrions de faim. Je n’espérais pas les arrêter mais au moins les ralentir afin de tenter de les calmer.

Action ♣ Je tente de renverser les stands pour entraver la progression des gens.

Je détournais un instant le regard de ce que j’avais fait, en voyant Mathilda fondre la foule et se diriger vers moi, parlant de toute évidence. La faute aux cris, au bruit de fond ambiant, à la distraction de mon esprit tentant d’établir la meilleure façon de calmer les gens, mais je n’entendis pas ses propos. Je ne voyais que deux possibilités : calmer les gens, ou mettre en retraits nos ennemis. Aucune menace directe ne risquait de m’atteindre sous peu, aussi je me concentrais sur les gens.

Action ♣ Je tente de calmer les gens.

Les stands étaient bien tombés, dans la plus grande surprise de tous les rapaces qui s’arrêtèrent aussi, de quoi me donner l’occasion de calmer tout le monde. Le temps que j’accordais à essayer de contrôler et apaiser la foule permit à un groupe d’écorcheurs de s’approcher et de nous menacer, réduisant à néant mes efforts. Sortant mon arme, je fouillais autour de moi, dans l’espoir de trouver quelque chose qui me permettrait de m’attaquer à eux sans tirer et risquer de toucher des innocents.

Action ♣ Je fouille les environs à la recherche d’une arme improvisée.

Un vêtement… Pourrais-je étouffer un de mes assaillants, avec ça ? Peu de chance. L’action m’appela ailleurs. Une petite, et une autre plus âgée qui était arrivée avec Mathilda, bien trop proches des écorcheurs, et en bien mauvaise posture.

Action ♣Je tente de frapper les ennemis qui s’en prennent aux deux petites.

Je lançais mon poing dans la direction du plus proche mais, déstabilisée par mon bras inutile, je le manquais, alors que lui même reculait pour m’éviter sans riposter encore.


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Ven 7 Mar - 22:39

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#4 'Se battre S.A. (MLT)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 9 Mar - 16:23

[H-J] Je m'incruste x) Si quelque chose ne va pas, n'hésitez pas ^^

J'avais mal partout, des douleurs articulaires et je n'en pouvais plus de la situation. Je n'essayais même plus de me souvenir de notre vie d'avant, avant la guerre. Ca ne servait à rien pour le moment. Ca ne nous aiderait pas à survivre. Mais j'avais quand même l'impression que l'on tournait en rond et cette "alliance" avec Raulne ne me plaisait guère. Enfin, nous n'avions pas le choix, j'avais bien du m'en rendre compte. Au moins une chose positive, Edward allait mieux. J'avais eu tellement peur que son état s'agrave, on ne sait jamais en ces temps sombres ! En plus nous étions en hiver, il faisait de plus en plus froid, je mettais rarement le nez dehors mais le froid s'infiltrait aussi dans la maison... Mais mon grand garçon bien courageux était désormais en pleine forme ! C'est une maigre consolation, mais une consolation quand même.

Aujourd'hui il y avait ravitaillement, et c'était Mathie qui s'en occupait, avec une militaire. Je comptais y aller seule, comme toujours, laissant seuls quelques instants les miens pour leur apporter de quoi manger. Je ne partais jamais longtemps, j'avais toujours peur de les laisser seuls, peur de ce qui pouvait bien leur arriver et je ne voulais pas trop qu'ils sortent, ça aussi ça me faisait peur. Mais je ne pouvais pas non plus les séquestrer alors quand sortions, nous n'allions jamais bien loin, et je portais toujours une arme discrète. Aujourd'hui cependant, nous allions chercher la nourriture en famille. Pourquoi ? Ils avaient tellement insisté, exposé tellement d'arguments, certains très convainquants, d'autres pour lesquels ils ont fait preuve d'une grande imagination que je n'ai pas pu résister. Je les aime trop, ça me perdra.

En effet, je regrettais vite mon geste. J'approchais de Mathilda et de Marielle, Mickael devant moi quand les coups de feu retentirent. Edward s'aggripa à moi et Camélia regardait tout autour d'elle, affolée. Je les entrainais vers le stand, entendant Mathie confier Lyra à Mickael je hélais à mon tour le jeune homme.

"Mickael ! Emmène Camélia et Edward !"

Action ♣ Je crie pour que Mickael m'entende

Puis, m'adressant à mes enfants, juste à côté de moi :

"Rejoignez Mickael ! Sinon bouclez vous à la maison et NE BOUGEZ PAS ! Camélia !"

Je plaçais les clés dans la poche de ma fille. Je ne savais plus quoi faire, je sentais la panique me gagner, cette panique que je ressentais si peu souvent mais qui, en ce moment, paraissait inévitable.

Ensuite je me détournais d'eux et c'est là que je vis les écorcheurs. Je saisi le petit flingue camouflé parmi mes vêtements et tirais sur eux, avec plus de force que ce que je n'aurais jamais cru. C'était la première fois que je tirais, vraiment, sur des cibles vivantes.

Action ♣ Je tire

En effet, il fallait encore que je m'exerce... Puis je me noyais parmi la foule et essayais de repérer Mathie. J'étais perdue, et si pour le moment la panique ne me submergeait pas, ce n'était qu'une question de temps. Je n'étais même pas sûre que les enfants soient en sécurité.

Action ♣ Je cherche Mathilda

Je la vis et m'approchais d'elle.

"Qu'est-ce que tu compte faire ?"
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 9 Mar - 16:23

Le membre 'Isabella B. Bellanger' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Tire (CIVIL)' :


--------------------------------

#3 'Se déplacer' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 2
Richesses: 48
Messages : 1940
Membre du mois : 32
Célébrité : Odette Yustman
Localisation : Fidèle au poste qui n'est autre que Louisville
Age : 28
Crédit : (c)Kanala pour l'avatar (c) Nanami pour le gif dans mon profil
Emploi : Je suis hotesse de caisse dans un supermarché. Je suis aussi conseillère municipale de la mairie de Louisville, et &quot;parent&quot; d'élèves au Lycée de Lyra
Caractère : Calme - Patiente - Taciturne - Cynique - Meneuse - Rancunière




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 9 Mar - 23:32



On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid


Tout était un véritable chaos et j’avais du mal à savoir quoi faire. Pourtant je ne pouvais pas rester à rien faire ici. Je devais agir, et ne pas juste être tétaniser par ce qui était en train de se dérouler sur mes yeux. Je maudissais ce Dieu pourri qui s’acharnait sur notre sort. N’avions-nous pas déjà assez dégusté comme ça ? Je tirais sur un écorcheur, mais je le ratais me faisant jurer. Une personne tomba non loin de moi, et je me précipitais vers elle pour l’aider. Mais c’était trop tard, je ne pouvais rien faire. Elle s’était pris une balle en plein poumon et son sang tachait le sol. Rien ne pourrait stopper l’hémorragie. Je me forçais à rester calme et commença à fouiller ses poches et le sac qu’elle avait, pour voir si je ne pouvais pas trouver quelque chose d’utile
Action ♣ Je fouille le corps et le sac de la victime d’un écorcheur

Je ne m’attardais pas plus que nécessaire. Je me relevais, pour me retrouver nez à nez avec Isabella qui me demandait ce que nous devions faire. Je regardais autour de nous et lui répondis d’un ton plein d’assurance, masquant ma propre peur et ma vulnérabilité Il faut se replier au point de rassemblement. Surtout ne laisse personne faire autre chose que ça. Ils ont peut-être déjà investi plusieurs lieux dans la ville. Nous devons évacuer un maximum de personne… Et laisser les plus faibles et les blessés derrière nous. Cela me faisait grincer des dents et j’étais écœurée par ses mots. Mais avions-nous seulement le choix ? Trouve Mickaël Isabella, et filez sans vous retourner. Je vais essayer de les retarder un maximum. . De nous tous, j’étais celle qui avait le plus de chance de ralentir nos assaillants. Je connaissais bien la ville, mais surtout, je savais mieux tirer qu’eux. Je la poussais vers la dernière position de Mickaël. Je compte sur vous deux pour prendre soin de Lyra. Allez file ! Ca va aller pour moi. Comme toujours. Je lui serrais un peu le bras pour la réconforter avant de courir vers Marielle

Action ♣ J’essaye de rejoindre Marielle

Avec toute cette foule, ce n’était pas facile, mais j’espérais tout de même y arriver. Je m’arrêtais un instant dans ma course pour une nouvelle fois tirer sur un écorcheur qui s’en prenait à une jeune femme sans défense. Ils bougeaient tous deux, mais j’avais bon espoir d’y arriver
Action ♣ Je tire, et j’utilise un coup du destin.

Je loupais une nouvelle fois mon coup, et jura de plus belle. Reprenant ma course, et évitant de gâcher des balles pour rien, j'arrivais à la hauteur de Marielle. Et là j’eus l'horrible vision de voir ma soeur aux prises avec un ennemi. Je hurlais comme une vraie furieuse alors que je m'élançais vers elle.









Si simple et si sérieuse, si belle et si rêveuse, quand je l'embrasse et l'écoute. Je te rejoins sur la route. Si grande et si fragile la force mais pas tranquille. L'orage est passé les gouttes coulent le long de ma route. Du haut de là haut de l'au-delà. Si courte et si sensible la loi la plus terrible. Et si quelques fois je doute je te regarde sur la route
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Dim 9 Mar - 23:32

Le membre 'Mathilda Solveig Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se déplacer' :


--------------------------------

#3 'Tire (CIVIL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Lun 10 Mar - 16:50

Protéger sa sœur... j’espérais sincèrement en être capable. En tout cas, je ferai tout pour et je savais qu’elle avait confiance en moi. Lyra n’était pas bien loin mais vu les circonstances, trop à mon goût. Un pauvre mètre pourrait jouer en ma défaveur et la sienne, j’en étais convaincu. Mon rôle était aussi de protéger les autres, pas seulement mais je ne pouvais pas aider ceux qui ne voulait pas de mon aide, comme ceux que j’avais tenté de raisonner il y avait quelques minutes. Louisvillois, étrangers ou réfugiés, je devais bien avouer que ça ne comptait plus vraiment même si mes proches ou les gens que je connaissais primeraient forcément.
Je sentis une main se poser sur mon bras après ma tentative ratée de blesser un écorcheur. J’avais juste réussi à l’énerver. Je posais rapidement ma main sur celle de Lyra en hochant la tête. Quelques secondes de trop puisque la sœur de Mathie tenta de décocher un bon coup de pied en vain. Je ne vis pas qu’elle s’était légèrement fait mal, je n’en avais pas eu le loisir même si nous avions la chance d’être plusieurs renégats. J’étais rassuré de voir que Marielle tentait de protéger les plus jeunes, d’autant plus qu’il s’agissait de Lyra et d’un des enfants d’Isabella. Je n’entendis malheureusement pas cette dernière quand elle me demanda de protéger ses enfants dans le raffut ambiant.

J’espérai que Mathie s’en sortirait et sans plus hésiter, je sortais mon arme. Viser pour tuer, c’était tout ce qu’il me restait à faire. J’aurais bien voulu coller une de mes armes dans les mains de Lyra mais je ne savais pas si elle avait appris avec sa sœur. Je n’avais même pas un couteau à lui donner. Je me maudits de ne même pas avoir eu la présence d’esprit de me balader avec un bête couteau de cuisine. « Lyra, reste près de moi, ne t’éloigne pas. » Elle était assez près pour m’entendre, heureusement.

L’écorcheur qui avait tenté d’avancer revint à la charge, je tirais. Je risquais de toucher quelqu’un d’autre si on me bousculait mais c’était un risque à courir. Tout valait mieux que de ne rien faire.

Action ♣ Je vise l’écorcheur et je tire.

Évidement, il fallait que mon arme s'enraille. J’avais pourtant fait ce qu’il fallait pour la garder en état. C’était pas le jour. « Putain de merde ! » En tentant de nous sortir de ce merdier, je me rendis compte que les gamins d’Isabella arrivaient vers moi, aussi, je me focalisais sur ce que je devais faire. Je n’avais pas tellement le choix, je devais atteindre la fenêtre. Cette fois, je ne tentais de tirer sur personne mais je balançais une autre chaise vers la fenêtre. Avec un peu de chance, ça blesserait l’un d’entre eux et ça les obligerait à s’éloigner de cette maudite fenêtre le temps que je trouve le moyen de faire sortir Lyra et les enfants d’Isa.

Action ♣ Je tente de disperser les écorcheurs...

Action ♣ ...et avec un peu de chance, j’en blesse un.

Les écorcheurs ne bougèrent pas, persuadés de je ne savais quoi et la chaise atterrit sur le bras de celui sur lequel j’avais tenté de tirer et qui semblait tout prêt à en faire autant. L’angle de son bras me signala qu'il ne risquait pas de s'en servir de sitôt, c’était déjà ça de gagner. Je fis signe aux gamins de me rejoindre alors que je reculais un peu. Reculer oui, mais pour faire quoi ? Bordel !

Action ♣ Je tente à nouveau de récupérer quelque chose d'utile.

Dans la foulée, à nouveau, je ramassais une fringue. Une écharpe qui avait dû tomber. Génial, ça tiendrait chaud... à quelqu’un d’autre, car à ce tarif-là, on était mal barré.
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Lun 10 Mar - 16:50

Le membre 'Mickaël Blanchet' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Tirer (CIVIL)' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Se battre S.A. (CVL)' :


--------------------------------

#4 'Fouiller et trouver ' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Lun 10 Mar - 20:09

Tout semblait partir en vrille autour de nous, j'étais légèrement perdue avec ce dédale qui était en train de se créer autour de moi. Non pas que c'était un labyrinthe mais j'avais juste l'impression de perdre mes repères et de plus, je sentais bien que le fait que j'ai voulu faire ma belle en me battant n'allait pas jouer en notre faveur. La main de Mickaël eut pour don de me rassurer un petit peu. Mais ce n'était pas encore ça, les personnes contre nous, je ne savais même pas comment les appeler semblaient nombreux et ça ne me rassurait absolument pas, je vis les enfants d'Isabella venir vers nous, et du coup j'attrapais Camelia pour ne pas qu'elle s'échappe trop loin.

Action : ATTRAPER CAMELIA ET SON FRERE POUR LES REGROUPER AVEC NOUS

Pourtant, rien ne me permit de les rejoindre, j'eus beaucoup de difficultés et donc je décidai de rester avec Mickaël. Je les connaissais plutôt bien, j'avais pratiquement grandi avec eux, je les connaissais depuis qu'ils étaient enfants, voir bébé pour le plus jeunes. Nous étions voisins pratiquement depuis que j'étais arrivée sur Louisville et j'étais la fille que leur mère gardait. Donc forcément nous avions un certain passé en commun et je savais qu'il me faisait confiance, l'un comme l'autre. Je n'avais aucun doute qu'ils m'écouteraient si je leur disais de faire confiance à Mickaël. Je n'étais pas sure de tout ce que je faisais mais en attendant il était grand temps que nous sortions de là. Je le vis tirer sans grand effet, son arme ne semblait pas marcher, et même si je détestais, j'étais d'ailleurs en totale panique à l'intérieur de moi, les coups de feu, je ne pouvais pas dire autre chose qu'à ce moment-là il valait mieux qu'on tire que l'on se fasse tirer dessus. Quitte à choisir... Je fouillais une nouvelle fois, dans l'espoir de trouver autre chose qu'un vêtement.

ACTION : Tente de trouver autre chose qu'un vêtement.

Epic fail, encore un vêtement je renonce. Je n'eus pas beaucoup de temps, rapidement les gens arrivaient pour venir nous mettre hors d'état de nuire, et puis l'agitation pour faire sortir les gens n'étaient pas vraiment respectés bien au contraire. Tout le monde partait dans tous les sens. Je gardais le bras de Mickaël sous le coude si je pouvais dire pour être sure de ne pas le perdre.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Lun 10 Mar - 20:09

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Se déplacer' :


--------------------------------

#2 'Fouiller et trouver ' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 11 Mar - 12:41



Avancée


Rendez vous au premier post de la mission pour en savoir plus sur les règles et leur mise à jour.


C'est la confusion la plus totale alors qu'une demie douzaine d'ennemis attaque le service de rationnement. Tout le monde essaie dans la panique de l'instant, de se saisir d'une arme quelconque mais il ne semble rien y avoir ici à part des objets du commun. Marielle parvient à ralentir les écorchards en renversant les stands de distribution de vivres. Les coups de feu claquent sans arrêt alors que les miliciens ouvrent le feu sur leurs agresseurs, mais ne parviennent pas à atteindre leur cible. Mickael enraye son arme, mais parvient à blesser un adversaire.


Action ♣ Un écorchard essaie d'attaquer Mathilda au corps à corps avec un bout de bois enrubané de barbelé

Action ♣ bloqué dans sa progression, un écorcheur tire sa carabine à verrou pour tirer en direction de Marielle

Action ♣ Un écorcheur essaie de mettre Isabella par terre dans d'évidentes et d'indicibles intentions.

Lyra est blessée superficiellement.
L'écorcheur en face de Mickael est blessé moyennement. Mais celui ci ne peut plus tirer sans désenrayer son arme.
Marielle n'est pas touchée par le tir qui la vise. Pire, l'écorcheur a touché son compagnon qui attaquait Lyra, l'éliminant sur le coup !
(décidément ces écorcheurs...)
Isadora est blessée superficiellement par une arme improvisée.
Isabella blesse superficiellement l'homme qui l'attaque.


Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 11 Mar - 12:41

Le membre 'La Chute' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Tirer (CIVIL)' :


--------------------------------

#2 'Se battre A.A. (CVL)' :


--------------------------------

#3 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 65
Militaire, pilote de chasse
Messages : 2162
Membre du mois : 169
Célébrité : Emma Stone
Age : 27
Crédit : Avatar : Shiya - Signature : Onihin (code)
Emploi : Militaire, pilote de chasse
Caractère : Tenace



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 11 Mar - 20:01

Le bruit s’amplifiait, et alors que les gens semblaient vouloir ajouter au brouhaha ambiant, je ne me focalisais que sur une chose : protéger les plus jeunes. Il ne fallut que peu de temps pour que Mickaël prenne la relève, et que je sois donc à nouveau libre de réfléchir à un moyen de faire sortir les gens. Des fenêtres, il y en avait plusieurs… Des gens autour, qui risquaient d’être blessés si j’en brisais une, tout autant. Mais notre survie était plus importante que les blessures, mineures je l’espérais, qui pourraient arriver aux gens. Empoignant une chaise, je criais aux plus proches de s’éloigner, espérant qu’ils m’entendraient, et surtout m’écouteraient.

Action ♣ Crier pour que les gens s’éloignent.

Ne perdant pas de temps à constater s’ils écoutaient ou non, je m’approchais un peu plus de la fenêtre, pas trop pour ne pas risquer de me prendre des débris, et lançais la chaise contre elle, me baissant instinctivement, et couvrant la tête de mes mains pour éviter toute blessure stupide qui pourrait s’avérer invalidante dans le combat qui nous attendait.


Action ♣ Je lance la chaise contre la vitre.

Je ne pus retenir un cri de victoire, en voyant la réussite de cela, et le fait que les gens s’étaient bel et bien éloignés. Je n’avais qu’à espérer qu’ils fassent preuve d’assez de jugeotte pour enlever ou déposer sur les débris de quoi protéger les gens qui y passeraient pour fuir le danger. Et qu’ils aideraient les enfants à sortir en priorité. Je m’apprêtais à aller casser un peu mieux les débris et à aider les gens à sortir, enfilant les gants que j’avais trouvé au sol auparavant pour ne pas me couper, quand un bruit lourd se fit entendre juste à côté de moi. Un écorcheur, abattu par… un de ses coéquipiers, qui visiblement me visait moi. Je laissais échapper un rire sans joie – quels imbéciles. Mais leur incompétence, si elle venait de leur couter l’un des leurs, pouvait aussi causer de nombreuses victimes chez nous.

Action ♣ Je dégaine et rire sur l’écorcheur qui m’a ciblée.

Je n’avais plus le choix, je sortais mon arme, et m’appliquais à viser – aucune menace ne se trouvait très proche de moi, alors je me concentrais pour ne pas être déconcentrée ou bousculée, et tirais sur celui qui m’avait pris pour cible. Je le touchais, mais les gens se pressant à nouveau autour de moi pour sortir par la fenêtre, je le perdais de vue et ne pus constater l’étendue des dégâts. J’espérais juste pouvoir récupérer son arme, s’il était suffisamment blessé.

Action ♣ Je fouille à nouveau à la recherche d’une arme.

Au vu de la foule qui se pressait autour de moi, je repartais malgré tout à la recherche d’une arme, espérant sans grande conviction trouver de quoi me défendre de près, pour limiter au minimum les dégâts collatéraux. Je ramassais un pied de biche – paranoïa de quelqu’un qui refusait, visiblement à raison, de sortir sans moyen de se défendre, et l’avait laissé tomber involontairement ? Aucune idée, mais je le saisissais aussi fermement que possible, scrutant les alentours pour attaquer le premier qui s’en prenait à moi ou à plus faible et plus sans défense que moi.


I'm waking up to ash and dust,
I wipe my brow and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals, I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus, This is it, the apocalypse.

Radioactive - Imagine dragons
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mar 11 Mar - 20:01

Le membre 'Marielle Beaumarchais' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Autre' :


--------------------------------

#2 'Autre' :


--------------------------------

#3 'Tirer (MILITAIRE)' :


--------------------------------

#4 'Fouiller et trouver ' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 12 Mar - 15:58

La panique... Même pour moi il était dur de garder mon calme. Je n'avais pas tellement peur pour moi, mais pour mes enfants. Je vivais pour eux, j'étais aveuglée par eux. Ils étaient mon tout, ma famille, ma vraie famille. J'étais comme une louve avec ses petits. Et en ce moment la louve était aux aguets, ses louveteaux étaient en danger. Il fallait qu'ils sauvent leur peau, même à mon détriment. Oui c'était une pensée bien sombre et pourtant elle me semblait évidente : si mourir pouvait leur sauver la vie, je n'hésiterais pas. Mais heureusement nous n'en étions pas là, du moins pas encore.

Je profitais des quelques instants où Mathie me répondait pour souffler, bien que j'étais suspendue à ses mots. Retrouver Mickael, évacuer le maximum de personnes et direction le point de rassemblement. Comme cela parait simple, dit comme ça. Mais simple, ce mot ne voulait plus rien dire dans cette situation. J'étreignis Mathie, profitant de ses bars si familiers. Je la considérais presque comme de ma famille, je lui faisais confiance. Malgré les circonstances, elle savait prendre des décisions rapidement, même couteuses. Sans un regard et en essayant d'étouffer toute pensée pessimiste je me détournais pour chercher Mickael. En chemin, je cherche, je fouille partout voir si je peux trouver quelque chose.

Action ♣ Je fouille rapidement tout autour de moi.

De la nourriture... Oh oui c'est utile. Je range vite dans la poche de mon manteau et poursuis mon chemin. Puis soudain, sans que je le vois arriver, un écorcheur me tomba dessus. Je n'étais pas du tout rompue au combat, je mis du temps à réagir. Finalement j'arrive à le blesser, ne me demandez pas comment. Je m'en sors avec une blessure au bras gauche, rien de grave, le sang coule à peine. Je prends mes jambes à mon coup, me noyant parmi la foule tout en priant pour ne pas être poursuivie. Au bout de quelques minutes je m'arrête et reprends mon souffle. Il faut que je retrouve Mickael. Les enfants. Mais comme je ne suis pas une chanceuse, ou alors comme je ne courre pas assez vite, l'écorcheur me rattrape. Je le reconnais, c'est bien le même. Je tire une ou deux balle, sans trop d'espoir. Au moins pourrais-je le distraire.

Action ♣ Je tire sur l'écorcheur

Si je sors de cet enfer, il faudra vraiment que je m'entraine.

Action ♣ Je m'enfuis en courant et cherche Mickael

Je le repère enfin et arrive à sa hauteur, à bout de souffle. "Mickael ! Mes enfants sont avec toi ?"
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 12 Mar - 15:58

Le membre 'Isabella B. Bellanger' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Tirer (CIVIL)' :


--------------------------------

#3 'Se déplacer' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 12 Mar - 19:42

C'était le chaos l'enfer et pourtant, j'étais persuadée qu'il n'y avait pas beaucoup d'ennemis, mais dans ce chaos et le fait qu'il y eut des gens qui étaient en train d'essayer de s'en fuir. Les coups de feu me rendaient folle, mais je restais pas très loin de Mickaël s'il y avait quelque chose qui pouvait m'arriver, je m'étais déjà battue une fois, ça suffisait et pourtant je savais que ce n'était pas la dernière fois. Toujours à la recherche d'une arme blanche, quelque chose que je puisse me défendre dès que j'avais l'occasion de retour des trucs sur les tables qui trainaient je testais. Mais jusqu'à maintenant je faisais une collection de vêtements tous plus moches les uns que les autres et de choses inutiles. Ma dernière trouvaille une cuillère en plastique ? Oui, appelez moi poisseuse. Mais vu l'hiver qui arrivait ma soeur m'avait dit de récupérer tout ce que je pouvais. Et de m'enfuir, mais pour le moment la fuite n'était pas possible.

Action ♣ Je fouille une nouvelle fois. J'y crois

Sans grand succès, je ne trouvais rien et puis je fus rapidement dérangée dans ma fouille par un écorcheur auquel je décrochais un coup de poing sans grande conviction.

Action ♣ Coup de poing à un écorcheur

Et pourtant il tomba en arrière, déstabilisée, je n'en revenais pas je venais donc d'assomer un écorcheur. Isabella arrivait près de Mickaël et moi et demanda après ses enfants. Ils sont là bas Isa... Je n'ai pas réussi à rattraper Camélia... Elle était suffisamment proche de Mickaël et moi. Mais je me doutais que dans le brouhaha, elle n'entendrait que des brides de mots, le langage des signes me permettait de lui montrer quand même où j'avais vu ses enfants.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Mer 12 Mar - 19:42

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

#1 'Fouiller et trouver ' :


--------------------------------

#2 'Se battre S.A. (CVL)' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On parle toujours du feu de l'enfer, mais personne ne l'a vu. L'enfer, c'est le froid. [Livre I - Terminé]   Aujourd'hui à 12:48



Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum