AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Charlotte Comet feat Ella Purnell ⇉ Nouveaux Voisins   Lun 15 Sep - 15:34

Charlotte Comet


Date de naissance : Janvier 2000
Lieu de naissance : Normandie
Emploi : Collégienne
Situation matrimoniale : "Célibataire"

Caractère : Torturée - refermée - rebelle - solitaire - battante - déterminée - cassante - réfléchie - intelligente - cynique
Avatar : Ella Purnell





Charlotte est une solitaire de nature. Ses parents, Erwan et Florence étaient respectivement garde forestier et herboriste. Ils s'étaient rencontrés lors d'un voyage et avaient construit leur vie commune sur un coup de tête et leur couple tourna court, au bout de deux ans de vie commune alors que la petite n'avait qu'un an. Plus rien n'allait entre eux. Sa mère la prit avec elle et vécu quelques mois chez la soeur d'Erwan, Angeline, avec laquelle elle était devenue très proche, avant de reconstruire sa vie en bretagne, non loin de chez son amie et ex-belle soeur, qui fut comme une deuxième mère pour Charlotte. Mais une deuxième mère ne peut remplacer un père et cela a toujours pesé à la jeune fille. Erwan, on en parlait très peu à la maison, voire pas du tout. Il n'y avait que Manon, l'autre soeur d'Erwan qui acceptait d'aborder le sujet, et Charlotte ne la voyait que rarement. Florence se débrouillait toujours pour éviter le sujet et Angeline l'encourageait dans cette voie. Erwan s'était engagé dans l'armée, brisé par le divorce et c'est comme s'il n'était plus de ce monde. C'était un peu cela que voulait faire croire Florence à sa fille. D'ailleurs, même si officiellement la petite portait toujours le nom de son père, entre eux, Charlotte s'est toujours appelée Charlotte Meyer, comme sa mère. Ils ne se retrouvaient en famille qu'une seule fois par an, pour l'anniversaire de Charlotte. Celle-ci n'a jamais vraiment su que c'était sa mère qui faisait barrage au visites de son père mais elle s'en doutait bien. C'était toujours des moments bref et intenses pour eux deux, Charlotte essayant de connaître un peu plus ce père qui la couvrait de cadeaux à chacune de ses visites et qui pouvait être si froid et dur en temps normal comme bon et chaleureux avec elle. Erwan et Florence essayaient de faire croire à leur fille que le courant passait encore bien entre eux mais la jeune fille se rendait peu à peu compte qu'ils jouaient la comédie. Et cela la désolait mais elle ne pouvait rien faire contre. Alors elle profitait de son père le mieux qu'elle pouvait, le questionnant parfois sur son travail de militaire, mais le Chef persistait à se taire le plus possible sur ce point-là. Il ne voyait sa fille que pour son anniversaire, il n'était vraiment pas là pour parler de l'armée.

En parallèle, Florence reconstruisait sa vie. Elle trouva un nouveau compagnon durable après avoir essuyé beaucoup d'amants passagers. Vers les huit ans de Charlotte, Stephane s'installa donc avec eux et la petite fille se referma encore plus sur elle même. Florence ne s'occupait pas vraiment d'elle et Stéphane, elle ne l'aimait décidément pas. Les autres enfants, les filles de son école, elle ne les aimait pas non plus. Toujours à faire des histoires pour un rien. Et puis eux non plus ne l'aimaient pas parce qu'elle se débrouillait toujours pour leur balancer leurs quatre vérités à la figure. Elle avait trop mauvais caractère pour se faire des amis, disait-on. Non décidément, Charlotte n'était bien qu'avec elle même. Elle ne comprenait pas pourquoi papa ne venait pas plus souvent, elle le haïssait pour cela mais elle n'arrivait pas à le lui dire, si contente de le voir.

Le début de son adolescence fut combiné avec le début de la guerre et ce fut un cocktail explosif. Rebelle jusqu'au bout des doigts, elle exaspérait son entourage plus que jamais. Elle voulait partir seule et se débrouiller d'elle même, sans les adultes pour l'épauler. Oui, elle s'en jugeait capable mais elle ne franchit pas le pas. Elle se trouvait avec Florence et Stéphane, dans leur maison à la campagne quand les bombes tombèrent. Ils prirent le nécessaire et rejoignirent Angeline et Manon avec qui ils entreprirent un périple vers une destination inconnue. Tout ce qu'ils savaient, c'était qu'il fallait trouver un meilleur endroit pour se ré-implanter. S'intégrant dans un groupe de survivants avec d'autres enfants, ils continuèrent à voyager à travers la bretagne, vers la normandie et le sud, et Charlotte fit même des efforts pour s'intégrer. Jusqu'au milieu février, où des terroristes attaquèrent leur maigre campement. Charlotte se cacha et regarda ses seuls amis, sa mère, sa tante et tous les autres se faire massacrer sans rien faire, sans oser bouger. Ce fut sanglant et horrible, mais la petite en échappa. Elle a grandi, depuis ce jour là. Les cris et le sang la hantent toujours, la culpabilité d'être restée impuissante, aussi. Comme si elle avait du sang sur les mains. Mais elle est déterminée à survivre, à retrouver le gout de la vie et du bonheur quelque part. Quelques jours plus tard, à la toute fin du mois de février, elle tombe sur une équipe du camp D57 duquel elle s'est approchée par hasard. Cette équipe est menée par le Lieutenant Beaumarchais, qui la récupère et la ramène au camp. Et c'est là... C'est là que Charlotte voit un homme, brièvement, de dos, mais un homme qu'elle reconnaitrait entre mille. Erwan. Son père. Ca parait impossible, incroyable que ce soit lui, mais... L'espoir fait vivre, non ? Elle en a parlé à personne, elle s'est présentée au camp avec le nom de sa mère, personne ne sait qu'elle s'appelle en vérité Comet. Elle a parlé de l'homme à personne, non plus. Elle peut mener à bien sa petite enquête seule. Charlotte furète un peu partout dans le camp dans l'espoir de le retrouver, de savoir si oui ou non il s'agit de son père. Ou alors, elle pourrait peut être demander à Marielle, elle a l'air gentille, elle pourrait l'aider ?




          
ERWAN COMET
            
Erwan est le père de Charlotte. L'unique, le seul, celui qu'elle n'a jamais voulu remplacer. Divorcé alors qu'elle n'avait qu'un an, il s'engagea dans l'armée et ne pu voir sa fille qu'une seule fois pas an, lors des anniversaires de la petite. Il était si... Mystérieux. Charlotte n'a jamais su grand chose de son père, il n'a jamais voulu lui parler de lui, trop content de pouvoir enfin voir sa fille. Il a toujours été bon avec elle malgré son caractère fermé, et la jeune fille faisait aussi des efforts pour s'ouvrir quand Erwan était là. Il lui a manqué, souvent. En fait, Charlotte l'aime et le déteste à la fois : elle lui reproche son absence mais n'a jamais eu le courage de le lui dire en face, une fois n'est pas coutume.
Depuis que la guerre a commencé, elle a réussi à se convaincre qu'il était mort et qu'elle n'aurait jamais l'occasion de mieux le connaitre. Comment pouvait -il en être autrement ? Mais en arrivant au camp D57, ses certitudes volent en éclat : Charlotte est persuadée que c'est lui, l'homme qu'elle a vu passer en coup de vent. Bornée, la jeune fille ne veut en parler à personne. C'est son secret. Et vous imaginez un peu, si elle s'était trompée !
Je suis un Baroudeur

          

MARIELLE BEAUMARCHAIS
Le Lieutenant Beaumarchais a retrouvé Charlotte à quelques kilomètres du camp, alors que celle-ci essayait de survivre suite à la mort de ses proches. La jeune fille a appris à s'attacher aux gens depuis le début de la guerre, et elle est totalement dévastée par le massacre dont elle sort. L'uniforme ne l'impressionne pas, Marielle a l'air gentille. Charlotte sens qu'elle peut compter sur elle, sans pour autant se confier et lui raconter sa vie, elle a trouvé quelqu'un qui l'aidera à survivre. Et peut être lui apprendre plus sur l'armée, il n'est jamais trop tard pour se rattraper. Elle est extrêmement reconnaissante à Marielle de l'aider et une certaine complicité commence à se développer entre elles. Charlotte ne sait pas à quel point elle est dans le vrai en imaginant Marielle comme une figure maternelle...
Je suis un Baroudeur


          
EMMANUEL C. REH
C'est Emmanuel qui s'est occupé de Charlotte à son arrivée sur le centre. Blessée lors des derniers jours qu'elle avait passé seule dans la nature, la jeune fille se montre reconnaissante envers le médecin de l'avoir soigné, mais ça, elle ne l'avouerait pour rien au monde. Non, parce que le problème, c'est qu'il l'a prise en charge et c'est un homme très protecteur, voire vraiment autoritaire avec elle. Et ça, Charlotte ne le supporte pas. Oui d'accord, il est gentil, mais la jeune fille n'a pas besoin qu'on soit toujours sur son dos et qu'on lui dise quoi faire ! Elle se sent capable de se débrouiller elle même, et surtout, elle a besoin de liberté. Alors même si au fond, il lui arrive d'apprécier Emmanuel, elle se débrouille pour lui pourrir la vie, et surtout, lui échapper.
Je suis un Défenseur  



         
Natalya A. Vareshkova
Charlotte a pas mal d'admiration pour Natalya même si elle ne l'avouerait pas ouvertement. Elle l'intrigue un peu, aussi. Elle est douée dans ce qu'elle fait, elle a l'air de savoir faire tellement de choses. Bien que ça ne soit pas trop dans ses habitudes, Charlotte fait tout pour rester avec elle et lui trainer entre les pattes. Pas dans le but de lui nuire, mais juste par intérêt et par curiosité. Natalya pourrait lui apprendre tellement de trucs pour l'aider à survivre, puis elle n'a pas l'air très méchante non plus. Alors la jeune fille lui pose tout pleins de questions, tout ce qui lui passe par la tête, sur tout et n'importe quoi pourvu que ça ait un intérêt. Mais disons que c'est un peu un échec pour l'instant, parce que ça n'a pas trop l'air de plaire à la russe. Et le fait de rencontrer un peu de résistance encourage encore plus Charlotte à persévérer et à poursuivre Natalya. Ca l'énerve qu'on essaye de l'éviter, de se débarrasser d'elle, même gentiment. Pourquoi elle veut l'éviter, et surtout, pourquoi elle y arrive aussi bien ? L'adolescente a beau chercher, elle retrouve rarement sa trace. Et ça aussi, ça l'énerve. Elle voit Natalya comme quelqu'un qui pourrait véritablement l'aider à survivre, alors elle n'a pas dit son dernier mot. De son côté, l'espionne commence peu à peu à s'attacher à la jeune fille bien qu'elle ne supporte toujours pas qu'elle ne veuille pas la lâcher d'une semelle.
Je suis un Défenseur  

    

Crédits

 
Dans l'ordre d'apparition :
 Avatar(c) fassylove || Icones (c)Hollow Art (pour les trois)
 Icone Lien  (c)Hollow Art (c)Hollow Art (c)Hollow Art (c)Onihin
Codage (c)Kanala
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 3
Sergent-Chef chez les paras
Messages : 225
Membre du mois : 36
Célébrité : Gerard Butler
Localisation : A l'extérieur
Age : 26
Crédit : Avatar (c)shadows. Gif (c)Tumblr
Emploi : Chef des baroudeurs
Caractère : Taciturne – Loyal – Concentré – Solitaire – Rusé - Chasseur
Vos Liens :
Spoiler:
 






MessageSujet: Re: Charlotte Comet feat Ella Purnell ⇉ Nouveaux Voisins   Lun 22 Sep - 10:19

(Promis, je vais faire court)

Bonjour à toi, cher(e) invité(e) qui passe par miracle sur mon scénario ! Si tu lis ceci, c'est certainement que tu as bien épluché toute l'histoire et les liens de ma petite Charlotte et qu'elle te plait, j'espère donc te convaincre de nous rejoindre !

On ne mord pas en plus, on est tous gentils ! *ou presque* *PAN*

Premièrement, sache que si ty prenez ce scénario, je te construirai un temple -elle est pas belle la vie ?- et tu pourra me demander tout ce que tu voudras *ou pas*

Je cherche principalement une personne motivée et intéressée, qui saura s'approprier le personnage, le faire évoluer et qui n'a pas peur de prendre des risques. Je suis totalement open aux suggestions, aux idées farfelues si ça reste cohérent et adepte du tapage de gueule et maltraitance de persinnage. Tout ce que je veux, c'est en somme une personne ouverte, un minimum active (un rp/semaine comme dans le règlement, je ne vous en demanderai pas plus) et avec un niveau rp convenable au niveau des lignes et de l'orthographe. Après je vous dis ça, mais je ne suis pas très exigeante. Du moment que je peux rp et que ça donne ! Je vous demanderai simplement, au niveau du scénario, de respecter les lignes de son histoire, que j'ai écrite, sa personnalité bien sûr ainsi que, si possible, l'avatar. Si c'est la seule chose qui vous bloque pour prendre le personnage, on en discutera par mp pour trouver un accord commun (je vous l'ai dit, je suis open ^^) Je ne veux surtout pas que ça vous frêne !
Voilà, c'est tout ! Pour le reste je n'ai aucune contrainte. Je me suis vraiment bien amusée à écrire ce scénario et ses liens donc j'ai vraiment hâre de la voir sur le forum, foutre un peu le bordel dans ce camp Je précise d'ailleurs pour les liens que ce sont tous des joueurs actifs du forum, toujours motivés pour rp (et très emballés par leurs liens avec Lolotte) :friends: Bref. J'ai vraiment BESOIN de ce personnage, j'ai tellement hâte qu'il soit pris, cette petite va mettre le camp sans dessus dessous et ça va être cool *PAN*

(et si vous avez des questions quelconques n'hésitez pas, ici il y aura toujours quelqu'un pour vous répondre)
Voir le profil de l'utilisateur


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum