AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 6
Je suis un apatride
Messages : 1217
Membre du mois : 16
Célébrité : Michael Fassbender
Localisation : Au camp
Age : 27
Crédit : (c) Blondie
Emploi : Porte Parole des Nouveaux Voisins... Ouais ... Sans emploi plutôt !
Caractère : Circonspect – Pragmatique – Courageux - Anxieux - Faiblesse pour les femmes - Austère




MessageSujet: La soupe, ça fait du bien au corps... et au coeur ?   Mar 5 Aoû - 19:00

La soupe collective. On se croirait dans une autre période, catapultés dans un espace temps appartenant au passé, qui ne m'a jamais tenté : les camps de travail. Il y en a eu de toutes sortes sur tous les continents. Je parle bien des camps de travail et pas des camps de la mort, même si je me sens toujours aussi inutile et transparent. *Pas à ma place*. Mais je ne peux empêcher mon cerveau d'avoir faim, mon estomac de gargouiller et malgré tout, je ne peux pas me laisser crever.

On me reconnaît quand je débarque au milieu des longues tables, mon bol à la main. J'essaie de ne pas croiser leurs regards, de fendre la foule sans un mot, sans un sourire, je les entends qui y vont de leurs commentaires. Pas tous heureusement, beaucoup ne me connaissent pas : il y a tellement de monde venu de la France entière voire d'autres pays que mon sentiment d'étrangeté s'accentue.

Mais au final, on se ressemble tous. Les mêmes vêtements usés, la même odeur entêtante, la même barbe mal rasée et le même regard fatigué. On est tous des rescapés et je n'ai aucun droit à passer en premier à la soupe. Pourtant, j'aimerais bien. Retrouver ma fonction d'antan pour qu'on me laisse passer.

Je m'avance et fais la queue. J'ignore les regards et les commentaires. J'ai faim. Qu'est-ce que je fais là ? J'ai faim ! *Ce qu'ils peuvent être c*ns ! Je suis comme vous, aussi faible et abruti. Je me croyais supérieur et je patauge dans la boue avec vous.*

Devant moi dans la file, une dispute éclate soudain. Deux hommes veulent justement en venir aux mains pour être devant l'autre et attendre un peu moins longtemps avant d'être servis. Ils veulent tout de suite sentir le liquide épais et réconfortant descendre dans leur gorge et leur réchauffer le corps. Le comportement humain est intéressant à observer. Certains s'écartent, légèrement apeurés, d'autres en profitent pour avancer. Je fais de même, tout en les contournant. Que font les habitants chargés de l'ordre ? *Ils vont bien finir par arriver* me dis-je, confiant. Oui, je leur fais confiance pour maintenir l'ordre et la discipline au moment des repas. Nos réserves font partie des éléments vitaux de notre existence dans ce camp. Je ne leur fais pas forcément confiance pour les autres aspects de ma vie. A tout moment, on peut m'agresser pour me voler ou pour le plaisir de faire du mal.

Au lieu de reprendre ma place dans ma file, je me surprends à les observer se battre, comme captivé par ce étalage de violence, moi qui aimerait tellement épancher ma rage mais ne sait par quel moyen le faire. Quelqu'un me heurte, le choc n'est pas fort mais je perds ma concentration sur le combat. C'est une jeune fille blonde dont le visage m'est inconnu. Je ne sais pas pourquoi je l'apostrophe de cette manière :

"Et bien mademoiselle ! Vous avez faim vous aussi ? Mais ce spectacle ne vous plaît-il pas ?"
Je me sens comme saoul et perdu.
"Du pain et des jeux, pour nous faire oublier notre misère ! Qu'en pensez-vous ?"


LIVRE II **Chapitre 1**
Topo sur Martin

Passée la folie des grandeurs
L'envie de jouer les grands seigneurs
Passée l'ivresse, passée l'ardeur
Dont les fruits n'ont plus de saveur
Revenu de sept ans de malheur
D'un accouchement dans la douleur
Lassé de mentir, de faire l'acteur
Quand on n'est plus à la hauteur
Restent les murs porteurs
Pour s'abriter du froid
Pour conjurer le malheur
Et retrouver sa voie
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 5
« Plus terrible qu'une guerre, le savoir perdu à jamais »
Messages : 428
Membre du mois : 53
Célébrité : Jennifer Lawrence
Age : 19
Crédit : Unknown(vava)/Bowtfulbutera(photomaton)
Caractère : Aléatoire
Vos Liens :
Mon sauveur ♥:
 

La vie mène à la mort, mais il ny a pas quun chemin



MessageSujet: Re: La soupe, ça fait du bien au corps... et au coeur ?   Mar 5 Aoû - 20:52



La soupe, ça fait du bien au corps...





Depuis que je suis arrivé au camp, je n'ai cessé de me sentir agressé. L'esprit de groupe n'est pas quelque chose qui rend les gens aimant a priori. J'ai sans cesse l'impression qu'on va me jeter le ciel sur la tête, me noyer au ruisseau, me perdre dans les bois. Je me sens tout aussi mal que lorsque j'étais sur la route. Bien sur je sais que Maël n'est jamais très loin, mais c'est déjà trop loin. Je me sens vulnérable et seule a longueur de temps. Et j'ai beau essayer de combattre ça, la plupart des comportements que je croise me poussent encore plus dans mes retranchements les plus lointains.

Et bien sur le repas n'échappe pas à la règle, puisque lorsque je suis dans la file pour attendre mon bol de soupe, deux hommes que je ne connais ni d'Adam ni dEve, se mettent a se battre pour une misérable place. Ils sont pitoyables.
Vous voulez que je vous dise, c'est exactement la même chose que pour les embouteillages. Les gens perdent patience, donc ils forcent le passage, ils changent sans cesse de file et au final ils ne font qu'empirer les choses puisqu'ils bloquent encore plus la situation. Si ces deux hommes s'était mis d'accord tout de suite ils ne seraient pas entrain de gacher leur temps de façon inutile. Ils seraient même surement déjà servit.

Bien évidemment dans ce genre de situation, a partir du moment où deux personnes chahutent, tout le monde se met a remuer, ce qui fait que je suis amener a faire un pas de côté sans voir l'homme qui se tenait déjà à la place que je visais. J'allais m'excuser, mais cet inconnu prend la parole avant moi, et en l'entendant j'ai l'impression qu'il délire totalement ... Je lui réponds doucement et calmement, ne voulant ni le froisser, ni augmenter l'énervement déjà très ambiant.


Bien sur que j'ai faim, comme nous tous. Mais dans ma vie j'ai vu bien assez de zoo, ce n'est pas deux singes qui vont me divertir.

La situation à l'air de l'amuser, ce qui n'est pas mon cas. Je ne peux peut-être pas y faire grand chose, mais ce n'est pas pour autant que j'apprécie voir ces hommes se battre, mettre un peu plus leur vie en péril pour cinq secondes d'attentes volés. Je m'agace donc un peu en voyant que cet homme, que je ne connais pas, à l'air de trouver ça drôle et divertissant.

Si vous cautionner ce qu'ils font, alors vous ne valez pas mieux qu'eux. Ils sont l'image même de la misère dans laquelle nous vivons, ils ne font que me rappeler guerre, destruction et débilité, et je crois que personne ici n'a besoin de ça.

Je me décale de nouveau, cette fois avec l'intention de m'éloigner, quitte a perdre mon tour a la soupe. Je n'ai nul besoin d'un mec qui aime voir des gens se comporter tel que des animaux, et je n'ai nul besoin de regarder ces fameux hommes. Je suis fatigué de tant de haine, et je trouve que cette fois le jeu n'en vaut pas la chandelle.
Bien sur que j'ai faim et que j'ai une envie folle de ce bol de soupe, mais si c'est pour me retrouver malade parce que tout ça me révolte, alors autant ne pas manger, ça évitera que je ne gâche en le vomissant 5 min après.


« Loin de son pays des merveilles. »

« La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. » Laissez moi espérer que je puisse plaire et charmer, ce bon vieux Voltaire m'aurait surement aimé.
©GUERLAIN
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 6
Je suis un apatride
Messages : 1217
Membre du mois : 16
Célébrité : Michael Fassbender
Localisation : Au camp
Age : 27
Crédit : (c) Blondie
Emploi : Porte Parole des Nouveaux Voisins... Ouais ... Sans emploi plutôt !
Caractère : Circonspect – Pragmatique – Courageux - Anxieux - Faiblesse pour les femmes - Austère




MessageSujet: Re: La soupe, ça fait du bien au corps... et au coeur ?   Jeu 28 Aoû - 18:25

Ma contemplation des deux hommes se battant n'était pas totalement amusée. Si je prenais une sorte de plaisir honteux à les regarder, c'était uniquement parce que moi aussi j'avais de plus en plus envie d'en venir aux mains et de me montrer brutal, pas seulement en mots, mais aussi en gestes. Ils exprimaient l'animal en moi et me permettait de soulager cette envie quelque part. Et aussi de me rappeler que je n'y avais pas cédé, malgré ma faim et mon impatience à repartir loin de leurs regards. J'étais resté humain. Mais j'étais toujours à bout et la seule façon que j'avais trouvé de laisser sortir cette rage avait été d'apostropher cette jeune fille inconnue, par deux phrases, l'une sincère et l'autre ironique.

Elle n'y avait pas souri, alors que je devais arborer une grimace se rapprochant légèrement du sourire. Elle était d'abord restée calme, répondant à mon interpellation en montrant qu'elle condamnait ce genre de réactions, en utilisant une métaphore plutôt amusante.
Je m'esclaffais, tout en lui répondant :

"Faites attention, ils pourraient vous entendre !"
En fait non, avec ce remue-ménage, les chances que les deux "singes" aient perçu le son de sa voix douce restaient minces.

Par contre, elle ne perçut pas l'ironie de ma deuxième remarque : je faisais référence à l'Antiquité, à Rome où l'empereur gardait le peuple sous contrôle et "heureux" en lui fournissant de la nourriture et des spectacles de gladiateurs et de mise à mort dans les arènes. Bien sûr que je déplorais cette bataille vaine ! Notre encadrement actuel nous fournissait un toit sommaire et de la nourriture mais pas de réel divertissement. Et ces échauffourées permettaient justement de relâcher la pression et la tension que nous accumulions chaque jour.

Son ton sérieux ne me dérida pas, bien qu'elle s’éloignât de moi, je la suivais tout en me défendant :
"Je ne cautionne pas ce qu'ils font ! Mais vous ne comprenez pas ? Cette frustration, cette tension permanente, doit bien s'exprimer quelque part. Ceux qui nous gouvernent le savent pertinemment. Pourquoi croyez-vous qu'ils ne sont pas encore intervenus pour stopper ça ? Observez la réaction des gens autour de nous !"
Je balayais de la main l'assistance pour accompagner mes paroles.
"Il y a ceux comme vous qui sont dégoûtés, qui veulent la paix et la bonne entente dans le camp. Pour les chefs, ceux-là sont de bonnes graines et doivent être témoins d'autres actes comme celui-ci pour conserver les mêmes idéaux et sauver la vie dans ce camp. Et regardez celui-là : il a envie de participer, parce qu'il n'a rien d'autre à faire et qu'il se sent inutile, ou il est seul, ou il est devenu fou. Ca se voit dans son regard. Ceux-là, un jour, soit on les reverra et ils auront rejoint le premier groupe, soit on ne les verra plus."

Cette théorie avait germé en moi depuis quelque temps déjà, en observant les autres et grâce à mon expérience en politique et relations humaines. Elle était au stade de théorie pour le moment. Je n'en avais parlé à personne. Cette fille était la première qui l'entendait. Me prendrait-elle pour un fou ou acquiescerait-elle ?


LIVRE II **Chapitre 1**
Topo sur Martin

Passée la folie des grandeurs
L'envie de jouer les grands seigneurs
Passée l'ivresse, passée l'ardeur
Dont les fruits n'ont plus de saveur
Revenu de sept ans de malheur
D'un accouchement dans la douleur
Lassé de mentir, de faire l'acteur
Quand on n'est plus à la hauteur
Restent les murs porteurs
Pour s'abriter du froid
Pour conjurer le malheur
Et retrouver sa voie
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 5
« Plus terrible qu'une guerre, le savoir perdu à jamais »
Messages : 428
Membre du mois : 53
Célébrité : Jennifer Lawrence
Age : 19
Crédit : Unknown(vava)/Bowtfulbutera(photomaton)
Caractère : Aléatoire
Vos Liens :
Mon sauveur ♥:
 

La vie mène à la mort, mais il ny a pas quun chemin



MessageSujet: Re: La soupe, ça fait du bien au corps... et au coeur ?   Jeu 4 Sep - 11:35



La soupe, ça fait du bien au corps...



Effectivement si ces hommes m'avaient entendu les qualifier de singes, j'aurais surement eu des problèmes. Mais premièrement je ne suis plus à ça près et deuxièmement - point le plus important la probabilité qu'ils m'entendent été réellement faible ... D'ailleurs je suis a peu près persuadé que l'homme avec qui je parlais le savait.
Cependant je ne lui avais pas répondu, puisque ma première intention avait été de m'éloigner. En vain, puisqu'il m'avait suivis. J'avais donc l'intention de lui dire de s'éloigner de moi, le prenant pour un fou et ne le trouvant pas très sain comme personnage. Après tout il m'avait parlé sans que je le connaisse, d'un façon assez particulière il faut l'avouer.

Et pourtant je n'en fit rien, puisque avant que j'ai pu lui dire de partir il se défendait cette fois. J'aurais pu ne pas l'écouter, l'ignorer et me sauver rapidement, mais je ne suis pas comme ça. Ou en tout cas en entendant sa première phrase je ne fis pas ce genre de choix, parce qu'effectivement je suis du genre à laisser les gens se rattraper.
J'écoutais donc le discours de cet homme, et les premières idées qui m'étaient venus a son sujet s'effacèrent. Il n'était pas fou, peut-être déprimé, fatigué, lasse de tout et j'en passe, mais pas fou, loin de là. Il me donnait l'air d'être vraiment intelligent, mais rongé par une solitude enivrante. J'étais donc arrêté dans cette foule, les yeux fixer sur cet homme à écouter ce qu'il avait a dire, ce qu'il avait l'air d'avoir besoin de dire depuis déjà trop longtemps. Pourquoi me parler a moi de tout ça ? Je n'en ai pas la moindre idée, mais il le faisait tout de même et ce qu'il avait a dire était assez intéressant pour que je ne le stop pas avant qu'il ai finit.


C'est vrai ... on a tous besoin de se défouler ... mais se battre n'est pas une solution pour moi ...

Je me doute que pour lui non plus ce n'était pas la solution. Il y avait milles choses a faire qui peuvent permettre de se défouler, seulement les gens n'y avait plus accès. Un match d'un sport quelconque aurait peut-être éviter cette bagarre ridicule, mais dans notre envie de survivre tous tout seul, la collectivité n'existait que peu, et les gens quand ils se retrouvaient ensemble en finissait comme ici aux mains à défaut d'autre défouloir. Les autres comme moi gardait leur rancoeur et leurs tensions pour eux, mais on finit tous par péter un plomb dans de tel conditions. Je suis a peu près persuadé que beaucoup se sont défoulé sur des arbres, ou tout autre chose inanimé pour expulser leur colère un instant.

Et ce camp se met a ressembler a un cour d'enfant ... Nous finirons tous comme eux si rien ne change, que nous soyons bon ou non, parce qu'on a rien d'autre a quoi se rattacher. Les idéaux ne font pas tout, j'en suis persuadé. Les gens changent, craque, parce qu'on est pas fait pour supporter cette situation dans laquelle nous vivons. Je ne crois pas qu'il existe véritablement deux groupes. Il y a évidemment ceux qui sombre dans une folie aveugle, et d'autre qui reste sain en apparence. Mais nous pouvons tous plier sous la folie d'un jour à l'autre, et parfois en revenir en nous rendant compte de nos actes. Personne n'est immunisé contre ça ...

Malheureusement c'est un fait, les gens se révèlent face aux situations dramatiques, et nous avons une endurance plus ou moins limité a tous ça. Je vois déjà à quel point j'ai changé en si peu de temps. Et qui sait comment nous réagirions si c'était nous qui étions roué de coup, il faudrait réagir parce que rester pacifique face à ça veut dire être blesser, voir pire. Et qui dit que nous n'y prendrions pas goût ? Rien ne peut-être prévisible dans ce bas monde, cette 3eme guerre mondiale en est la preuve ...


« Loin de son pays des merveilles. »

« La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. » Laissez moi espérer que je puisse plaire et charmer, ce bon vieux Voltaire m'aurait surement aimé.
©GUERLAIN
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La soupe, ça fait du bien au corps... et au coeur ?   Aujourd'hui à 12:44



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum