AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous sommes actuellement, en jeu, pendant la DEUXIEME QUINZAINE de FEVRIER 2013.
[La météo ici ]


Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Raid numéro 4 : Pax Republica   Lun 4 Aoû - 15:33



Briefing


Un citoyen énergique a rassemblé des survivants autour de la Mairie d'Agon-Coutainville et cet homme, Hubert Derlon, dispose désormais d'une base solide pour survivre ainsi que de vastes ressources. Le camp D57 a besoin de renouveler son stock de ressources, il est donc impératif de nouer de bonnes relations avec Agon-Coutainville. Pour autant, il n'est pas sûr que ces gens lâchent leurs ressources aisément... Les volontaires pour partir négocier avec Derlon et ses réfugiés seront encadrés par les forces du camp.

Le commandement de la mission va à Mathilda Fontaine, une des responsables du camp.

Pour les détails, vous partez un matin brumeux, et arrivez à Coutainville après plusieurs heures de progression pénible dans la neige par endroits verglacée.

Bonne chance.






Tour de passage


Après des péripéties que vous pouvez déterminer entre vous par mp, vous arrivez sur le secteur de la bande à Derlon. Vous pouvez lancer éventuellement une action de fouille par tour, mais un échec risque de vous attirer des ennuis (non non, j'en dirais pas plus!). Autrement, vous pouvez crier ou tenter de trouver quelqu'un sur un jet d'action "autre". Si l'acton est réussie, le MJ viendra vous indiquer dans le post du résultat du dé ce qu'il se passe :p

vous avez une semaine pour poster votre entrée sur le terrain !
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Mer 6 Aoû - 20:28

Le jour du départ est arrivé et malheureusement il n'a pas été convié à ce voyage, car Alice ne veut pas qu'il lui arrive quelque chose si les choses se passent mal. Malheureusement pour elle il est décidé à faire partie du voyage et ce n'est pas elle qui va le faire changer d'avis même s'il l'apprécie en secret. Mais d'abord il s'habille chaudement, car il fait très froid puis prend une sacoche dont il dépose quelques babioles et autres jouets qu'il va tenter d'échanger dans l'autre campement ceci bien sûr sans que le groupe le sache évidemment vu qu'il n'est pas censé être là avec eux. Une fois prêt, il attend le départ du groupe assez loin d'eux, car il a peur que si Alice le voit bardé ainsi elle comprenne ses intentions et l'en empêche. Une fois le groupe suffisamment éloigné du campement il le quitte à son tour sans se faire voir par ceux qui en ont la surveillance et le voici en train de suivre le groupe d'assez loin tout en évitant le regard des gardes qui protègent le groupe.

Combien de temps a-t-il marché ? il l'ignore, mais il commence à fatiguer et il veut bien se reposer mais s'il fait cela il risque de perdre de vu le groupe. Être perdu ne l'enchante pas du tout alors il continue de le suivre du mieux qu'il le peut. Alors qu'il marche il aperçoit trois chiens pour le moment assez éloigné qui eux aussi l'aperçoit et se met à grogner puis à aboyer tout en lui fonçant dessus. Il comprend immédiatement que ce sont des chiens redevenus sauvages suite à leur abandon par leur maitre et il semble qu'ils l'ont choisi pour leur diner. À contrecoeur il se décide à chercher protection parmi le groupe. Il se met donc à courir du mieux qu'il le peut avec cette satané neige et peu à peu les chiens commencent à le rattraper. Il appelle à l'aide et non loin d'eux fini par trébucher et il s'effondre dans la neige. Il entend des voix puis des tirs et enfin le silence, mais il n'ose pas bouger attendant la suite avec inquiétude.


Il n'ose pas relevé la tête jusqu'à ce qu'une voix qu'il connaît lui parle en disant :

- Tu peux te lever Pierre.

Il lève la tête et reconnaît une personne qui protège habituellement le campement puis il se lève complètement. L'homme reprend :

- Décidément on te trouve toujours là où l'on ne t'attend pas. Et puis-je doute que Madame Duval soit contente de te voir ici.

Pierre hausse les épaules en soupirant et lui répond :

- Elle n'est pas ma mère, je fais ce que je veux.

L'homme lui répond :

- On verra bien. Suis-moi !

Une fois arrivée devant le groupe l'homme lui dit :

- Attend ici ! Je la préviens de ta présence ici.

L'homme s'éloigne puis parle à la femme et finit par se retourner en lui faisant un geste l'invitant à venir puis il reprend sa position pour protéger le groupe. Pierre s'approche d'Alice et lui dit avec une certaine fierté d'être là :

- Coucou me voilà !

Il lui sourit.
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 5
« Plus terrible qu'une guerre, le savoir perdu à jamais »
Messages : 428
Membre du mois : 53
Célébrité : Jennifer Lawrence
Age : 19
Crédit : Unknown(vava)/Bowtfulbutera(photomaton)
Caractère : Aléatoire
Vos Liens :
Mon sauveur ♥:
 

La vie mène à la mort, mais il ny a pas quun chemin



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Mer 6 Aoû - 21:23

Me sentant totalement inutile au camp, j'avais sauté sur la première occasion me permettant de faire quelque chose. Soit le raid en direction de Agon-Coutainville. Je n'avais pas la moindre capacité en terme de force pour faire face a un ennemi, mais pour négocier je pouvais me révéler être un atout. Je voulais enfin prouver que je pouvais servir a quelque chose.
Nous étions donc parti très tôt le matin, me couvrant du mieux que je pouvais sans pour autant me surcharger j'avais rejoint le point de départ dans les premières. Le temps n'avait rien d'idéal pour se déplacer, mais je n'avais pas l'intention de m'en plaindre car le camp avait bien besoin de cette « excursion ».

Nous avions marché un temps fou, je ne saurais même pas vous dire combien de temps parce que je ne voulais pas le savoir. C'était tellement démotivant de savoir qu'il allait falloir faire le trajet dans l'autre sens, et puis j'étais déjà bien assez stressé ne sachant pas sur quoi nous allions tomber.
Sur le chemin, les pieds ensevelis sous la neige, j'avais chuté plus d'une fois. En effet cette couverture blanche avait la vilaine manie de cacher les trous et les plaques verglacés. Et chaque fois où je m'étais retrouvé à terre, je m'étais relevé sans broncher. Chacun de mes muscles me demandaient d'arrêter tant d'effort inutile, mais pas une fois je n'avais ralenti, de façon a toujours resté au sein du groupe.

Alors que nous pénétrons le territoire de la bande a Derlon. Un territoire potentiellement dangereux donc. Des aboiements derrière notre groupe se font entendre, puis des cris, un des hommes armés nous encadrant s'éloigne donc pour sécurisé la situation, pendant que nous nous abritons. Lorsqu'il revient et qu'il nous apprend que Pierre nous a suivis, je bouillonne ! Je lui avais pourtant dit de ne pas venir … Quel sale gosse ! En plus il arrive vers moi comme une fleur, tout fier de lui .

« Nan mais j'y crois pas … t'es complètement fou de nous avoir suivis jusqu'ici ! Tu veux te faire tuer c'est pas croyable … Bon … Maintenant que tu es là tu as intérêt a bien rester à couvert, pas d'acte débile et surtout si tu vois que ça dégénère tu rentre au camp le plus vite possible, sans te retourner. Je ne veut pas qu'il t'arrive quoi que ce soit ... »

Bien sur mes paroles avaient été souligné par de la colère, et ponctué par un soupir. Je trouvais ce gamin à la fois adorable et insupportable, mais le côté adorable prenait toujours le dessus. Qu'est ce que vous voulez ? Je suis faible avec les enfants, je n'arrive pas à leur résister …
Sur ceci je lui fait signe de se faire tout petit, et je décide d'aller parler à la personne qui gère l'opération, une certain Mathilda.

« Est-ce que l'on fait signe de notre présence maintenant, où est ce qu'on essaye de repérer un peu plus les lieux avant ? »

Je ne voulais pas trop m'avancer dans cette situation, et mon intention n'était pas vraiment de la pressé, mais les lieux étaient relativement lugubre et je n'avais pas la moindre envie de traîner là trop longtemps. Cependant je ne suis pas le genre a agir de mon propre chef, pas aujourd'hui en tout cas, surtout que c'est la première fois que je participe a un tel événement, et que chacune de mes actions peut rendre la situation dramatique si ce n'est pas calculé. Je préfère donc me référer au grade supérieur.


« Loin de son pays des merveilles. »

« La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. » Laissez moi espérer que je puisse plaire et charmer, ce bon vieux Voltaire m'aurait surement aimé.
©GUERLAIN
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Ven 8 Aoû - 17:41

La vie au camp me rendait folle, alors dès qu'il y avait eu l'occasion de prendre mon envol et voir autre chose j'avais sauté sur l'occasion. Et autant dire que je crois que j'avais jamais crié aussi vite "Oui" excepté peut-être le jour de mon mariage quand j'aurai trouvé la personne adéquate et quand mon espoir de vivre s'étendra à plusieurs mois contrairement à quelques semaines. Oui parce en ce moment ce n'était pas encore l'espoir qui me pourrissait mon optimisme, vu que j'avais perdu un peu de mon optimisme ces dernières semaines. Le froid de l'hiver nucléaire me jouait un peu sur les nerfs je pense. J'avais pris soin de bien me couvrir dans le sens où je savais que nous allions marcher un bon moment. Nous avions rendez vous le matin même. Je remarquais la jeunesse de l'équipe qui partait en raid. Mais bon c'était l'occasion pour nous de nous mettre utile dans le camp ce qui n'était pas plus mal.

Nous étions partis et nous avions marchés plusieurs heures, j'avais l'impression que tout était parti désormais, nous marchions sans vraiment nous poser de questions. J'avançais, un pied devant l'autre, le nez dans mon écharpe. Nous avions pour mission de trouver des denrées utilisables je supposais. Une fois arrivés dans le village que nous devions explorer je ne retenais même pas le nom. Je tombais rapidement nez à nez avec Alice en avançant. En même temps j'étais avec mes bottes à avancer dans de la neige parfois plus noire que blanche et souvent au dessus de plaques de verglas vicieuse. Ou une plaque de verglas peut être vicieuse. Ca n'avait pas été sans chutes. Un gamin nous avait rejoint et j'avais entendu Alice engueler le gamin. C'est lors de sa deuxième tirade, je venais prendre part à la discussion Il serait judicieux de repérer plutôt que de se lancer directement dans la négociation, question qu'on sache un peu où l'on se trouve. dis-je simplement sans prendre beaucoup d'initiatives.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 2
Richesses: 48
Messages : 1940
Membre du mois : 32
Célébrité : Odette Yustman
Localisation : Fidèle au poste qui n'est autre que Louisville
Age : 28
Crédit : (c)Kanala pour l'avatar (c) Nanami pour le gif dans mon profil
Emploi : Je suis hotesse de caisse dans un supermarché. Je suis aussi conseillère municipale de la mairie de Louisville, et "parent" d'élèves au Lycée de Lyra
Caractère : Calme - Patiente - Taciturne - Cynique - Meneuse - Rancunière




MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Dim 17 Aoû - 14:03

Raid & Mathilda
Le 19 février 2013



Cette mission était délicate. J’en étais parfaitement conscience lorsque je m’étais portée volontaire pour y participer et en être même à la tête. Nous avions besoin de nouer des relations avec les survivants d’Agon-Coutainville, et je ne pouvais pas permettre que nos négociations échouent. Si je n’avais pas donné mon avis sur la constitution du groupe, j’avais jeté tout de même un coup d’œil à la liste des noms que j’avais demandé. J’avais été étonnée de voir figurer quelques noms, comme celui de ma petite sœur. Pour autant j’étais assez satisfaite dans l’ensemble. La majorité était féminine, ce qui ne pouvait – indéniablement – qu’aider. Une femme apparait toujours plus posée et raisonnable. Et surtout beaucoup moins dangereuse. Les apparences étaient très trompeuses dans ce cas là, car les certaines encadrantes étaient plutôt douée dans leur domaine. Elles défendaient très bien le camp, et elles seraient un véritable atout en cas de combat. S’il y a quelques hommes qui nous accompagnaient, ils n’étaient qu’au nombre de trois. Un tiers de notre effectif. Cela renvoyait une image : on était ouvert, mais on les prenait quand même en compte le fait qu’ils pourraient être une menace pour eux. D’ailleurs ces hommes avaient leurs armes bien en vue, contrairement à la gente féminine du groupe. En tout et pour tout, sur notre groupe de neuf, il y avait pas moins de sept personnes armées, dont je faisais partie. Il n’y avait qu’Alice et Lyra qui étaient dépourvues d’armes à feu. Le fait que ma sœur puisse être vulnérable ne me plaisait pas des masses. Mais d’un autre côté, c’était le mieux.

Nous marchâmes trois bonnes heures, dans un silence quasi-total. Nous gardions tous nos forces pour après et ne les avions pas gaspillés pour rien. Je menais le groupe, qui était encadré par les survivants armés. Chacune de leur place était stratégique, de telle manière à ne laisser personne nous surprendre et nous nuire. Enfin, nous n’étions à l’abri de rien bien entendu. Mais au moins, si on nous tombait dessus, nous pourrions nous en apercevoir et nous défendre assez rapidement. Les deux seules non armés du groupes se trouvaient au cœur de ce dernier.

Alors que nous arrivions à notre objectif, je vis des signes de tête s’échanger, signes que je comprenais. Je leur répondais sans un mot, laissant l’un des hommes s’éloigner de moi pour venir se mettre discrètement dans un fourré. Nous étions suivis, et il était de sa responsabilité de voir par qui, et quelle menace ce « suiveur » représentait. Quelques minutes plus tard, on entendit la voix d’un gosse, ce qui me fit froncer les sourcils. Le groupe se dissipa un peu légèrement ce qui m’agaça au plus haut point. Je quittais le commandement du groupe pour m’approcher du « problème ». L’un des gosses du camp, sous la charge d’Alice à ce que je comprenais, nous avait suivie. Elle le réprimanda légèrement, avant de se tourner vers moi. Avant que je ne lui réponde, Lyra prit la parole. Bon, il allait vraiment falloir remettre les choses en ordre. Tout d’abord, je me mis juste en face du gosse, me baissant pour me mettre à sa hauteur. Je lui donnais une claque qui résonna. Nous ne sommes pas ici dans une cour de récréation ici et je ne suis pas une maman gentille qui s’attendrit devant les bêtises de son enfant. Tu n’as rien à faire ici et tu nous mets tous en danger à cause de ton attitude. De retour au camp, soit certain que tu seras puni. Et je m’en chargerais moi-même. Tu aurais été un adulte, tu aurais à l’heure qu’il est une balle logé dans la tête. Si nous cause le moindre souci, soit certain que tu le regretteras amèrement. Enfant ou adulte, je ne laisserais personne compromettre cette mission et la sécurité des miens. J’étais dure oui. Mais il était temps de secouer un peu ce gosse inconscient. Les enjeux étaient trop importants pour que je laisse passer. Encore plus lorsque ma propre sœur était potentiellement plus en danger à cause de cet avorton qui ne savait pas se tenir. Me relevant, je chassais la neige de mes vêtements pour me tourner vers Alice. Cet enfant sera uniquement sous votre responsabilité. Nous ne le défendrons pas en cas de problème. Il n’a rien à faire ici. S’il lui arrive quelque chose, ce ne sera pas notre problème mais uniquement le votre. Que cela soit clair. Mon ton était calme mais pas ouvert à la discussion. Bien entendu, je n’étais pas aussi dure que je voulais le montrer. Je défendrais moi-même ce gosse qui cela s’avérait nécessaire. Pour autant, j’avais affirmé le contraire pour qu’Il et Elle comprennent bien que cette situation n’était pas normale. Elle ne devait plus se reproduire, ni se renouveler. Foutre la trouille au gosse et à la femme n’était pas du coup une mauvaise idée. Cela leur mettrait un peu de plomb dans la tête. Du moins, je l’espérais. Me tournant vers les hommes armés qui s’étaient avancés de nous, je leur dis. Franck, et Vincent, vous sécurisez le périmètre. Benjamin, tu restes avec nous. Lyra. Je me tournais vers elle. Tu m’accompagnes. Nous allons avancer. Vous deux je m’adressais à Alice et au gosse Vous nous suivez, en restant trois pas derrière nous. . Me tournant vers les autres femmes Cynthia, à côté de Lyra. Angela, tu supervises le gosse et Alice. Marine et Emilie, vous restez en retrait, trois pas derrière le second groupe. Sans attendre qu’ils prennent tous position, je me mis à avancer vers la mairie. En moins de cinq minutes, nous y étions. Je frappais un grand coup à la porte, avant de reculer de quelques pas. Et je chuchotais à ma sœur. Soit prudente. Au moindre problème, tu t’enfuis. Benjie, Cynthia vous la sortez de là coute que coute ok ? Il me fit un léger signe de tête affirmatif, ainsi que la jeune femme après avoir levé les yeux au ciel. Cynthia était du genre… A penser que s’attacher aux autres était une grosse erreur. Elle n’avait pas tort c’était certain. Mais elle jugeait comme faible tous ceux qui avaient des proches à protéger et ne voulait pas comprendre ce qu’ils pouvaient ressentir. Je me doutais bien que si je n’avais pas eu le commandement, elle n’aurait pas exécuter cette tâche. Fort heureusement pour moi, je lui avais donné un ordre et non pas demandé une faveur…
Action ♣ Je frappe à la porte pour attirer le groupe de réfugiés se trouvant dans la mairie et commencer les négociations.







Si simple et si sérieuse, si belle et si rêveuse, quand je l'embrasse et l'écoute. Je te rejoins sur la route. Si grande et si fragile la force mais pas tranquille. L'orage est passé les gouttes coulent le long de ma route. Du haut de là haut de l'au-delà. Si courte et si sensible la loi la plus terrible. Et si quelques fois je doute je te regarde sur la route
Voir le profil de l'utilisateur http://la-chute.forums-actifs.com
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Dim 17 Aoû - 14:03

Le membre 'Mathilda Solveig Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

'Autre' :
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Lun 18 Aoû - 12:06



Briefing


Un citoyen énergique a rassemblé des survivants autour de la Mairie d'Agon-Coutainville et cet homme, Hubert Derlon, dispose désormais d'une base solide pour survivre ainsi que de vastes ressources. Le camp D57 a besoin de renouveler son stock de ressources, il est donc impératif de nouer de bonnes relations avec Agon-Coutainville. Pour autant, il n'est pas sûr que ces gens lâchent leurs ressources aisément... Les volontaires pour partir négocier avec Derlon et ses réfugiés seront encadrés par les forces du camp.

Le commandement de la mission va à Mathilda Fontaine, une des responsables du camp.

Pour les détails, vous partez un matin brumeux, et arrivez à Coutainville après plusieurs heures de progression pénible dans la neige par endroits verglacée.

A peine arrivés que le petit groupe rencontre déjà des problèmes. Des enfants sont présents, ce qui forcément gâte un peu la sécurité de tout le monde, comment se concentrer avec des personnes aussi jeunes potentiellement en danger? Mathilda annonce l'arrivée des réfugiés, mais personne ne répond. Où sont les survivants recherchés? A vous de les trouver...

Bonne chance.






Tour de passage


Vous pouvez lancer éventuellement une action de fouille par tour, mais un échec risque de vous attirer des ennuis (non non, j'en dirais pas plus!). Autrement, vous pouvez crier ou tenter de trouver quelqu'un sur un jet d'action "autre". Si l'acton est réussie, le MJ viendra vous indiquer dans le post du résultat du dé ce qu'il se passe :p. D'ailleurs, s'il rate ce sera pareil !

Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 5
« Plus terrible qu'une guerre, le savoir perdu à jamais »
Messages : 428
Membre du mois : 53
Célébrité : Jennifer Lawrence
Age : 19
Crédit : Unknown(vava)/Bowtfulbutera(photomaton)
Caractère : Aléatoire
Vos Liens :
Mon sauveur ♥:
 

La vie mène à la mort, mais il ny a pas quun chemin



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Lun 18 Aoû - 15:04

La remarque de Lyra, si j'ai bien compris son nom, et surtout le fait qu'elle ramène sa pomme alors que je ne lui parlais pas m'avait un peu agacé. Mais encore je pouvais passer outre. En revanche je pouvais vous affirmer que Mathilda venait de faire le geste qui m’empêcherais éternellement de la supporter. Frapper un enfant, même une baffe, je n'arrivais pas à le tolérer, et au vu de mon passé c'est compréhensible. Bien sur je ne pouvais rien dire ou faire puisqu'elle était une militaire chevronnée et moi une simple fille, qui plus est relativement inutile au sein du camp.
Je ne met pas en doute le fait qu'il l'avait bien cherché, Pierre est une tête de mule et n'a pas la moindre conscience des dangers qu'ils peut encourir, mais le simple fait de lever la main sur un enfant me révolte.
Quoi qu'il en soit je rester silencieuse face a l'autorité de cette femme, qui avait le pouvoir de décision, l'expérience de la situation, et l'arme. Je lui obéissais donc en restant trois pas derrière elle, et en tenant Pierre au niveau du col.

« Refait plus jamais ça Pierre, maintenant si il t'arrive quoi que ce soit je ne me le pardonnerais pas, je suis pas en mesure de te défendre ici tu devrais t'en rendre compte ... » Lui chuchotais-je.

Je donnerais ma vie pour sauver ce gosse, je sais pas trop pourquoi. Peut-être simplement parce que ce n'est qu'un enfant, qui n'a plus personne auprès de lui. Ou aussi parce que je suis incapable de penser que ma vie est plus importante que celle d'un autre.
Bref, Mathilda arrive donc face à la mairie et frappe à la porte, cependant personne ne répond, ce qui me paraît bizarre. Ou peuvent donc être les survivants si personne ne se trouve à la Mairie ? Se seraient-ils déplacer dans un endroit moins risqués ? Ou peut-être qu'ils ont étaient attaqués … non bien sur que non ça se verrait sinon. Mais alors que faire ?
Fais chier on va quand même pas rester à se les geler sur place … et on va pas faire toute la ville comme ça … Ils sont dans le coin et je suis sur qu'il nous on déjà remarquer. Ils doivent bien garder un œil sur la ville, sinon ça ferait longtemps qu'ils se seraient fait tué en étant pris par surprise.

Je tente donc à mon tour un geste pour trouver le maire, en prévenant préalablement Angela de mon geste. Et on ne pourras pas me reprocher un geste inconscient puisque chaque geste que nous ferons est tout aussi dangereux qu'un autre. D'ailleurs je ne compte pas me rendre agressive de par mes paroles, mais plutôt sur de moi en passe aux négociations.

« Il y a quelqu'un ici ?! Si il y a bien quelqu'un, nous sommes ici pour parler, et seulement parler, à M'sieur Derlon. »

J'espère ne pas attirer les foudres de Mathilda, ou de qui que ce soit d'autre dans le groupe, mais ce que j'espère encore plus c'est que ça fonctionne. Mes intuitions on a peu près toujours étaient bonnes, et nous on sauvé la vie plus d'une fois à Mael et moi. Mais je n'ai jamais était dans ce genre de situation alors je ne peut qu'espérer que ça fonctionne … En attendant par sécurité j'ai poussé Pierre a se baisser, sans lui demander son avis. 

Action ♣ Je crie pour essayer d'attirer l'attention d'un survivant et pouvoir enfin rentrer dans le vif de la mission.


« Loin de son pays des merveilles. »

« La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme. » Laissez moi espérer que je puisse plaire et charmer, ce bon vieux Voltaire m'aurait surement aimé.
©GUERLAIN
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Lun 18 Aoû - 15:04

Le membre 'Alice Duval' a effectué l'action suivante : Agir en mission

'Autre' :



Aucun effet; l'appel résonne sans qu'il ne se passe rien... En apparence!
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: 13
Messages : 513
Membre du mois : 8
Célébrité : Naomi Scott
Age : 24
Crédit : wildest dream (avatar)
Caractère : une Lyra quoi ::




MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Sam 23 Aoû - 19:36

La vérité était que je savais bien évidemment que ce Raid me permettrait de montrer à ma soeur que je n'étais plus une gamine. Après tout elle me laissait maintenant vivre ma vie tout en me surveillant de loin je m'en doutais bien. Elle ne pouvait pas me laisser seule comme ça à l'abandon mais ça faisait bien longtemps que je n'avais pas eu une vraie discussion avec ma soeur. Et c'était la première fois que je me retrouvais sous son gouvernement. Et autant vous dire que j'avais vite compris que ça ne rigolerait pas. Quand le gosse avait montré sa tête hors de sa cachette, j'avais pris un sacré coup. Ce n'était qu'un enfant qu'est ce qu'il venait foutre sa vie en danger, ne l'était-elle pas suffisamment au camp ? Avec tout ce qui trainait, non. Et la gifle qu'il venait de se prendre de la part de ma soeur me choquait d'autant plus. En bientôt dix ans qu'elle m'avait éduqué, elle n'avait jamais levé la main sur moi. Elle avait été dure parfois quand il était nécessaire, mais jamais elle n'avait levé la main pour m'en mettre une contrairement à mon père qui quand je dépassais réellement les bornes, n'avait pas hésité à me remettre les idées en place. Ca n'était pas arrivé souvent mais disons une ou deux fois où j'avais compris que j'étais allée trop loin.

Mathie, me prit sous son aile, et nous avancions, missionnant les autres de me surveiller. Voilà ce que je ne voulais pas. Je ne voulais pas être la petite protégée, la petite préférée, comment voulait-elle que je grandisse ? Et que j'évolue dans cet univers hostile. Peu importe je ne dis rien. Rien n'avait l'air de se passer en apparence. De même pour Alice, rien de nouveau. Ce fut à mon tour. Eh oh. dis-je en tapant fort sur le mur à côté de moi pour faire savoir notre présence. La troisième fois serait la bonne ?

ACTION ~ ATTIRER L'ATTENTION.


have you ever imagined your life during war times ? now, we can say it.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude

Passeport
Possessions:
Chances: 0
Richesses: Illimité
Messages : 2086
Membre du mois : 1476
Célébrité : Je prend tous les visages
Localisation : Juste derrière toi
Crédit : Avatar (c) Kanala
Emploi : Je suis votre Tyran
Caractère : Si vous saviez...



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Sam 23 Aoû - 19:36

Le membre 'Lyra M. Fontaine' a effectué l'action suivante : Agir en mission

'Autre' :



De l'étage du bâtiment, une porte s'ouvre et des hommes en armes débarquent, visiblement méfiants. Ils vous braquent, et l'un d'entre eux parle d'une voix forte.


" Qu'est ce que vous fichez ici? QUi êtes vous?'
Voir le profil de l'utilisateur
Qui comprend l'Humanité...
Recherche la solitude
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Raid numéro 4 : Pax Republica   Aujourd'hui à 15:39



Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum